Allons-nous mourir de faim ? : Comprendre la crise alimentaire mondiale PDF

Les Français croient-ils au réchauffement climatique de la planète ? Faut-il réduire la population mondiale allons-nous mourir de faim ? : Comprendre la crise alimentaire mondiale PDF sauver la planète ? Dans un communiqué de presse du 16 mars 2009, l’OPT écrivait même sous le titre  Earth heading for 5 billion overpopulation ?


Comment nourrir neuf milliards d’humains en 2050 alors que les ressources en eau se tarissent, que les terres cultivables se réduisent et qu’un tiers des espèces de poissons sont déjà en voie de disparition ? C’est l’équation qui affole la planète. Le constat est terrible et général. Les Nations unies viennent d’appeler à une mobilisation internationale contre le  » tsunami silencieux  » de la crise alimentaire mondiale qui menace d’entraîner dans la famine des dizaines de millions de personnes supplémentaires. De nombreuses associations françaises affirment haut et fort qu’il y a dans notre pays également des risques d’émeutes de la faim. La faute à qui ? Aux spéculateurs qui ont profité de la flambée des prix des denrées alimentaires pour s’enrichir ; aux producteurs de biocarburant qui utilisent d’énormes surfaces agricoles pour alimenter le moteur de nos voitures ? Ne faudrait-il pas aussi serrer la ceinture des pays les plus riches qui gaspillent les ressources terrestres comme si elles étaient inépuisables ? Misère généralisée, crise du marché des matières premières, enjeux environnementaux : Frédéric Mouchon dresse un panorama clair, précis et informé de ce qui constitue l’un des plus grands défis de notre siècle.

La Terre se dirige-t-elle vers une surpopulation de cinq milliards ? Faut-il pour autant réduire la natalité dans les pays où elle est la plus élevée, à savoir les pays en développement ? Pas forcément car tout dépend de l’empreinte écologique des Etats, c’est-à-dire la multiplication entre le nombre d’habitants d’un territoire et leur impact sur l’environnement. Comme Yves Cochet, qui souhaite diminuer les allocations familiales au-delà du deuxième enfant.

Je préfère une neutralité du gouvernement vis-à-vis de la natalité. Les allocations familiales ne sont qu’un reste d’une politique nataliste héritée de la défaite de 1870 et du besoin de chair à canon de la IIIe République pour prendre sa revanche sur l’Allemagne. Ce qui fut vrai, ce qui est maintenant faux. La surpopulation : malthusianisme, darwinisme ou véritable problème écologique ? Cette entrée a été publiée dans COP de Copenhague, Démographie, Pollution. 183 commentaires à Faut-il réduire la population mondiale pour sauver la planète ?

La question de la population et de sa croissance est une question clé de l’écologie ET du bonheur, merci de la mettre sur la table. Et enfin, la population mondiale est élevée et augmente plus ou moins rapidement dans les différentes régions du globe. Malheureusement, pour la pauvreté, on le fait déja et pour le systéme de castes, on le fait aussi en Inde. Une attaque chimique ou nucléaire géante? Nous pourrions enfin envisager de gagner une guerre en afghanistan, puisque les terroristes  rebelles  fondamentalistes ne pourraient plus s’appuyer sur une armée de femmes  couveuses  illetrés qui leur fournissent leur chair à attentat.