Andorre, 10.000 ans d’histoire PDF

Description de l’image Location Andorra Europe. Europe du Sud et, selon certaines définitions, de andorre, 10.000 ans d’histoire PDF’Ouest. La langue officielle est le catalan, la monnaie officielle l’euro.


Andorre mérite bien le qualificatif de Pays des Pyrénées. Ses deux grands voisins mordent chacun de leur côté sur les montagnes sans toutefois s’identifier à elles comme l’a fait la Principauté forte d’une histoire qui s’étend sur plus de dix millénaires. C’est cette histoire qu’Hugues Lafontaine a entrepris de retracer…

La devise de l’Andorre est  Virtus Unita Fortior , et son drapeau est constitué de trois bandes verticales bleue, jaune et rouge, la bande jaune étant plaquée de l’écusson andorran. Ce contrat de droit féodal concède le trône andorran à deux coprinces, l’évêque catalan d’Urgell et le chef d’État français. Si la principauté est réputée aujourd’hui pour ses pistes de ski et ses faibles taxes, elle est aussi souvent considérée comme un paradis fiscal. Conseil de l’Europe mais pas de l’Union européenne. Charlemagne aurait accordé une charte aux Andorrans pour les récompenser de leurs combats contre les Maures.

Le grand Charlemagne, mon père, des Arabes me délivra. C’est par ces mots que débute l’hymne andorran. Le contrôle du territoire passa aux comtes d’Urgell puis à l’évêque du diocèse d’Urgell, en partage avec la famille de Caboet, puis l’héritage passa aux vicomtes de Castellbó, puis aux comtes de Foix. Andorre entre le comte de Foix et l’évêque d’Urgell, en Catalogne. Cela donna à la petite principauté son territoire et sa forme politique.

Un édit établit le roi de France et l’évêque d’Urgell comme coprinces de l’Andorre en 1607. Boris Skossyreff, roi autoproclamé d’Andorre en 1934. Le 6 juillet 1934, le Russe Boris Skossyreff se proclama roi du gouvernement d’Andorre sous le nom de Boris Ier. Andorre est longtemps restée en marge de l’histoire européenne. Sans que cela ait été une politique délibérée, l’Andorre servit de lieu de passage et de plaque tournante à un grand nombre de fugitifs et d’évadés. Dans les années 1950, le pays a commencé à attirer les visiteurs. Depuis, son tourisme prospère, ainsi que le développement de ses moyens d’accès et d’hébergement, sortent le pays de son anonymat.

La première Constitution d’Andorre a été adoptée par référendum le 14 mars 1993. D’après la constitution, les coprinces, institution issue des Paréages et de leur évolution historique, sont, à titre personnel et exclusif, l’évêque d’Urgell et le président de la République française. Le coprince espagnol est actuellement Mgr Joan-Enric Vives i Sicília et le coprince français est actuellement Emmanuel Macron. Sauf dans les cas prévus par la Constitution, les coprinces n’engagent pas leur responsabilité. La responsabilité de leurs actes incombe aux autorités qui les contresignent.

Le pouvoir exécutif est assuré par le chef du gouvernement, actuellement Antoni Martí. Habitués de longue date au régime représentatif, vivant en paix depuis onze siècles, ils n’ont guère modifié leur système administratif. Andorre depuis le 12 mai 2003. Andorre depuis le 14 mai 2017. Vue sur le Pas de la Casa au pied du col d’Envalira. En raison de sa localisation dans le massif des Pyrénées orientales, l’Andorre est constituée principalement de montagnes élevées d’une hauteur moyenne de 1 997 m dont le point culminant est la Coma Pedrosa à 2 942 m. La superficie de l’Andorre est de 468 km2.

Le climat d’Andorre est similaire au climat tempéré de ses voisins, mais sa haute altitude signifie qu’il y a en moyenne plus de neige en hiver et qu’il fait légèrement plus frais en été. La route qui mène de la France à Andorre-la-Vieille passe par le port d’Envalira qui est le plus haut col routier des Pyrénées. L’Andorre abrite cinq stations de ski. Soixante-deux sommets de plus de 2 000 m parsèment son territoire. L’Andorre compte un peu plus d’une trentaine de lacs. La vie est consacrée en grande partie à l’élevage et à la culture. Le développement des équipements hydro-électriques et touristiques a amené un changement notable dans la vie andorrane.