Bulletin de La Societe Archeologique Et Historique Du Limousin, Volume 55 PDF

Brive-la-Gaillarde, couramment appelée simplement Brive, est une commune du Sud-Ouest de la France, sous-préfecture de la Corrèze, en région Nouvelle-Aquitaine. Située au sud-ouest du département bulletin de La Societe Archeologique Et Historique Du Limousin, Volume 55 PDF la Corrèze, Brive-la-Gaillarde en est la principale ville et l’une des deux sous-préfectures ainsi que le centre de l’aire urbaine de Brive et de son unité urbaine. Le ruisseau de Planchetorte rejoint la Corrèze en rive gauche à Brive, le long de l’autoroute A20.


Bus Le réseau de transport en commun Libéo fonctionne toute l’année. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Le nom de la ville en occitan est Briva la Galharda. Autrefois les Brivistes étaient appelés Brivois. Les Brivistes étaient alors ces Brivois qui  montaient  à la capitale ou plus communément les Brivois établis hors de Brive. Petit à petit la dénomination  briviste  a pris le dessus pour devenir officielle.

Les Brivistes sont surnommés par un sobriquet, les Coujous, mot occitan désignant une citrouille, dénomination taquine. Ce surnom est un peu tombé en désuétude. Article détaillé : Histoire de la Corrèze. Gontran, roi de Bourgogne, se réunirent à Brive et portèrent sur le pavois Gondovald, un bâtard de Clotaire, lui-même fils de Clovis, en 584. Brive, située à la jonction des vicomtés de Limoges, de Comborn et de Turenne, avait pour seigneur l’évêque de Limoges. Un de ses prieurs, Hélie de Malemort, fut archevêque de Bordeaux entre 1188 et 1207. Mais la ville ne comportait pas de château car sa protection était assurée par les seigneurs de Malemort et les vicomtes de Turenne.

Vers 1226, les cordeliers s’installent à Brive après Limoges, en 1223. Leur implantation a été aidée par les vicomtes de Turenne qui s’y font enterrer depuis 1275. Ils sont suivis par les dominicains qui s’établissent à Brive en 1261. Leur couvent est construit à partir de 1265, et l’église est terminée en 1275. Par le traité de Brétigny du 8 mai 1360, Brive, qui appartient à l’Aquitaine, devint anglaise et le demeura jusqu’à la rupture du traité et la reprise de la guerre, neuf ans après. Limousin un fouage de un franc par feu pendant cinq ans.

En mai 1369, le roi de France envoya une armée en Limousin commandée par son oncle Jean de Berry. La cité de Limoges ouvrit ses portes. L’armée anglaise commandée par Robert Knott dans le Nord de la France obligea Jean de Berry à quitter le Limousin. Le Prince Noir décida de reprendre Limoges. Le 22 juillet 1374, c’est une armée française commandée par Louis d’Anjou avec le duc de Bourbon qui se présenta devant les murs de Brive. La ville qui avait refusé d’ouvrir ses portes fut attaquée et prise.