Cahiers internationaux de psychologie sociale 96/1 PDF

Quels outils pour une démarche réflexive dans l’activité de recherche ? Dans un article intitulé « L’entretien d’explicitation peut-il aider les chercheurs confrontés au financement cahiers internationaux de psychologie sociale 96/1 PDF projet ?


Dans ce contexte, l’application de cette démarche de réflexivité nous a conduites à réfléchir à un protocole plus complet pour prendre en compte les différentes problématiques des chercheurs. En effet, les entretiens menés ont mis à jour un certain désarroi des chercheurs face à un changement profond de l’organisation de la recherche. C’est ainsi que nous avons décidé de créer une démarche basée sur une relation d’aide, empruntant aussi bien au courant humaniste qu’interactionniste. Nous allons dans une première partie préciser quelle est la place de la démarche réflexive dans l’activité de recherche avant de présenter les trois types d’entretiens que nous préconisons suivis d’exemples d’application, pour conclure en répondant à la question sur la place que les chercheurs peuvent accorder à la démarche réflexive face à leur devoir de créativité. Activité de recherche et réflexivité Les laboratoires de recherche sont désormais soumis à une compétition internationale, à une obligation de résultat. Les chercheurs doivent s’adapter à une demande très formelle selon des procédures inspirées de la gestion de projets informatiques, de construction ou industriels. Par ailleurs, un projet de recherche financé conduit à interrompre le travail de recherche exploratoire pour aborder des travaux d’exploitation et de valorisation des connaissances acquises, comme le souligne J.

Avant de répondre à cette question, essayons de mieux comprendre le sens du mot réflexivité. La posture réflexive est une posture mentale qui n’est pas spontanée. Il s’agit dans un premier temps de tourner son attention vers soi-même et vers son activité, plutôt que vers le contexte dans lequel s’est déroulée cette activité. Il s’agit de s’intéresser à soi en tant qu’acteur dans la situation vécue.

Nous allons maintenant examiner trois types d’entretien qui peuvent satisfaire des besoins en réflexivité des chercheurs. Trois outils pour la réflexivité L’entretien non directif Elaboré par C. Il s’appuie sur une écoute active centrée sur la personne. L’entretien non-directif ne permettra pas de décrypter l’action, en ce qui la constitue de protocoles, procédures, méthodes, enchainement d’actions unitaires et progressions rationnelles. Il permettra plus facilement la verbalisation de ressentis, d’actions intermédiaires oubliées, de constats de bénéfices secondaires et d’évaluations impensés ainsi que la prise de conscience de la subjectivité de certaines pratiques.