Corps de pierre : Gisants de la Basilique de Saint-Denis PDF

Article détaillé : Liste des personnes enterrées dans la basilique Saint-Denis. La nécropole royale de Saint-Denis, abrite les tombes de nombreux souverains francs et français, depuis Dagobert Ier jusqu’corps de pierre : Gisants de la Basilique de Saint-Denis PDF Louis XVIII. Cette nécropole se trouve dans la basilique Saint-Denis. Si quelques rois mérovingiens puis carolingiens y établirent leur dernier séjour, c’est avec les Robertiens et les Capétiens, que la nécropole royale installée dans l’église de Saint-Denis acquiert son statut définitif de lieu de rassemblement des sépultures royales.


Ainsi, les rois capétiens, à l’exception de Philippe Ier et Louis XI, y reposent tous. Progressivement, la nécropole reçut les sépultures, non seulement des rois et reines, mais aussi des membres de la famille royale, ainsi que de grands serviteurs du royaume que les rois voulaient honorer en les autorisant à reposer auprès d’eux. Dès le Bas-Empire, un cimetière gallo-romain est attesté sur le site de Saint-Denis. Geneviève acheta les terres alentour et fit construire une église. Cette église est devenue une nécropole royale dès les origines de la royauté française puisque la reine Arégonde, bru de Clovis Ier, y repose.

Article détaillé : Profanation des tombes de la basilique Saint-Denis. Dom Germain Poirier, ancien bénédictin de l’abbaye de Saint-Denis, est nommé commissaire de l’Institut, et à ce titre, chargé d’assister à l’exhumation. Le mois d’août doit être consacré à pratiquer l’exhumation des corps. Les corps sont jetés dans deux fosses communes du cimetière attenant à la basilique vers le nord puis recouverts en partie de chaux vive, mais Alexandre Lenoir réussit à sauver les statues et gisants les plus précieux. Il les envoie à Paris, au dépôt des Petits-Augustins. Gaston de France, fils d’Henri IV.

Mathieu de Vendôme, abbé de Saint-Denis. Louise de France, fille de Louis XV, transférée depuis le couvent des Carmélites, maintenant le Musée d’art et d’histoire de Saint-Denis. Marguerite de Flandre, fille de Philippe V. Plusieurs corps sont retrouvés en état de putréfaction ou réduits en poussière. En 1816, Louis XVIII demanda à Alexandre Lenoir de les remettre dans la basilique réhabilitée en 1816.