Créatures et créateurs de Prométhée PDF

Tous les dieux et déesses sont autour de Prométhée, assis à la tête de l’homme qu’il vient créatures et créateurs de Prométhée PDF créer. Zeus et les hommes, ce qui lui vaut un châtiment exemplaire. Hésychios indique que Prométhée s’est appelé Ithás ou Íthax, des formes apparentées à aíthein,  faire brûler .


Les articles réunis dans cet ouvrage présentent une sélection des communications présentées lors du colloque Créatures et créateurs de Prométhée : sources et migrations d’un mythe dans les arts et la littérature  » organisé par les équipes d’accueil IDEA de Nancy-Université et Ecritures de l’Université Paul Verlaine-Metz. Le mythe de Prométhée a déjà fait l’objet de nombreuses études, qui toutes l’abordent sous des aspects relativement divers : mythologique, mythographique, politique, sociologique, etc. Les vingt-deux articles qui composent cet ouvrage analysent un aspect peut-être moins connu et moins étudié, à savoir les représentations du personnage de Prométhée et l’évolution du traitement du mythe à travers le temps et l’espace, plus particulièrement dans les pays anglophones, même si quelques articles témoignent d’une approche plus générale. Les auteurs s’interrogent sur les réécritures des différents aspects du mythe, leurs persistances, leurs rémanences, leurs reformulations, leurs résurgences et réappropriations dans des contextes historiques et épistémiques différents, mais également à travers différents genres littéraires et artistiques. Les articles sont réunis autour de trois grands axes : les fondements du mythe, Prométhée héros romantique et les figures contemporaines.

Son mythe reflète également la notion universelle de l’ambiguïté du feu  dangereux ami , centrale chez Prométhée à la fois prévoyant et imprudent, utile et dangereux, ambigu et paradoxal. Les Promethia sont une course aux flambeaux qui oppose les équipes de plusieurs tribus athéniennes. La course partait de l’autel de Prométhée à l’Académie et passait par le Céramique, quartier des potiers, qu’il patronne. Après la victoire des nouveaux dieux dirigés par Zeus sur les Titans, Prométhée se rend sur le char du Soleil avec une torche, dissimule un tison dans une tige creuse de férule commune et donne le  feu sacré  à la race humaine.

Par ce fait, il ne fait que récupérer le feu qui a été perdu par sa faute. Il enseigne aux humains la métallurgie et d’autres arts, eux-mêmes enseignés à Prométhée par Athéna qui était complice puisqu’elle l’aida à entrer secrètement dans l’Olympe. L’amitié du Feu divin pour les hommes est une donnée traditionnelle. Mais, c’est un dangereux ami car le feu est imprévisible.

Prométhée est dit  bon  et  bienveillant . La bienveillance qu’il réserve aux hommes est l’envers de sa malveillance secrète à l’égard de Zeus. Prométhée fait en sorte que l’Homme puisse tenir debout sur ses deux jambes, il lui donne un corps plus grand, distingué et proche de celui des dieux. Mais l’homme était encore trop faible pour se défendre correctement face aux autres créatures terrestres. Cet épisode de la création de l’Homme à partir de la terre glaise est emprunté aux légendes proche-orientales.

Dans la version d’Hésiode, pour clore cette dispute à propos du feu entre les dieux et les hommes, Prométhée donne à choisir à Zeus entre deux parties d’un bœuf à Méconé. Dans l’une, sous un aspect appétissant, il met la graisse et les os, et dans l’autre, moins bien agencée en apparence, les meilleurs morceaux. Zeus choisit la première partie, ce qui augmente sa colère et sa rancune. C’est de ce temps que les hommes laissent aux dieux la graisse et les os lors des sacrifices.

Contrairement aux dieux de l’Inde brahmanique, les dieux grecs ne sacrifient pas, mais Prométhée en tant qu’ancien Feu sacrificateur institue le premier sacrifice. Provoqué trop de fois par l’insolent Prométhée, Zeus décide de se venger sur ses protégés, les hommes. Il demande à son fils Héphaïstos de modeler la première femme, Prométhée n’ayant créé que des hommes. Chaque dieu et déesse offre une qualité à la créature : Athéna lui offre de beaux vêtements, Aphrodite la grâce et la beauté, les Moires des collierset Hermès la curiosité, sur ordre de Zeus. Zeus qui avait juré que le Titan resterait à jamais enchaîné au Caucase, Prométhée dut porter durant toute sa vie une bague de fer provenant de ses chaînes, accolée à un morceau de pierre du Caucase.

Le châtiment de Prométhée a peu de chances d’être un motif hérité. Dès l’Antiquité, cet épisode de la légende a été lié au Caucase. Georges Charachidzé a mis en évidence les liens étroits qui existent entre les récits grecs et géorgiens montrant comment les deux légendes se sont interpénétrées et peut-être se sont élaborées conjointement. La légende de Prométhée nous est connue par deux sources littéraires principales : la Théogonie d’Hésiode et le Prométhée enchaîné, d’Eschyle.