Economie du Chaos : Chronique d’une Faillite annoncée PDF

La Roche Tarpéienne est proche du Capitole : l’Italie au bord du gouffre? Nous ne connaissons ni le jour, ni l’heure. Mais nous ne pouvons plus ignorer economie du Chaos : Chronique d’une Faillite annoncée PDF risque d’un tsunami qui va déferler sur nos économies au plus tard à la fin de 2020 sous le coup de l’indiscipline des Etats-Unis et de la hausse des taux. 000 milliards de dette souveraine est en circulation.


Les marchés financiers opèrent aujourd’hui en toute liberté sur l’ensemble de la planète et tentent de nous persuader que le laisser-faire débouche nécessairement sur la prospérité. Néanmoins, lorsqu’il devient plus facile de gagner de l’argent par la spéculation que par le travail ou l’investissement productif, il est évident que le marché a atteint ses limites, et que l’univers économique et social va droit au précipice. En décortiquant les ressorts d’une économie mondiale dont tous les facteurs sont diaboliquement enchevêtrés, cet ouvrage nous permet de comprendre pourquoi et comment on en est arrivé là. Il nous guide dans le dédale des événements qui nous ont conduits à passer d’un système en apparence maîtrisé à une déréglementation totale, source de tous les excès.

1000 milliards et du déficit budgétaire croissant. Mais si la taille de l’endettement augmente, ce sont les taux d’intérêt qui menacent le plus. A terme, c’est un accroissement de la charge d’intérêt de près de 300 milliards, soit un doublement en trois ans. Contrairement aux Etats-Unis, l’Europe a mis en place des mesures d’encadrement des déficits budgétaires. En 2012, le pacte budgétaire européen de l’Eurozone a initié un processus de contrôle budgétaire au niveau européen dont les effets commencent à se faire sentir. Mais c’est du côté de la politique monétaire que le bât blesse.

Cette politique a résulté en une expropriation des investisseurs et des compagnies d’assurances et fonds de pension de l’Eurozone. Cette politique dont l’utilité n’a jamais été démontrée va progressivement se ralentir et amener les taux à augmenter. Ce sera un bain de sang pour les pays très endettés de l’Eurozone. Il faut dire que la moitié environ de ces obligations est logée à la Banque du Japon. Nous sommes donc dans un système qui s’autofinance à travers deux grandes institutions contrôlées par le gouvernement et par fidélité a toute épreuve des Japonais qui détiennent une bonne partie de leur épargne en emprunts d’ETA. Une des caractéristiques de la situation du moment est le déni. Certes, en conversations privées, la conscience d’un risque d’ouragan est présente, mais il s’agit d’un phénomène de schizophrénie qui feint d’ignorer que les premiers soubresauts se font déjà sentir.