Etudes corses, N° 73, Décembre 2012 : Vivre l’insularité PDF

Cet article est une ébauche concernant la géographie, le monde insulaire et la Corse. La côte etudes corses, N° 73, Décembre 2012 : Vivre l’insularité PDF la tour génoise d’Olmeto en Corse-du-Sud. En arrière-plan, la montagne de Cagna.


La Corse est une montagne dans la mer. Son altitude moyenne de 568 m en fait la plus élevée des îles de Méditerranée occidentale. De nombreux lacs et l’aspect de certaines vallées témoignent de l’existence passée de glaciers. Ses côtes composées de plus d’une centaine d’îles, nous confrontent à un vaste archipel. Son littoral comporte de nombreux étangs et marécages. D’Emmanuel Arène, député de la Corse, lors d’une intervention à la Chambre sur le problème corse :  Oui, mais ce que vous ne saviez pas et que j’allais vous apprendre, c’est que la Corse est une île entourée d’eau de toutes parts ! La façade orientale est baignée par la mer Tyrrhénienne, le nord par la mer ligurienne, et la façade occidentale par la mer Méditerranée.

95-998 du 20 septembre 1985 relatif à la délimitation des massifs. La haute montagne corse est usuellement divisée en quatre massifs. Second massif le plus élevé, il est situé au centre-nord de l’île, entre Corte et Vico. Troisième massif le plus élevé, situé au centre-sud de l’île, entre Ajaccio et Aléria, il se déploie entre les cols de Vizzavona et de Verde.