Expansion européenne et décolonisation de 1870 à nos jours PDF

Flag of Independent State of Croatia. L’apogée de cet expansion européenne et décolonisation de 1870 à nos jours PDF se situe en 1940 : l’Italie possède alors des territoires en Méditerranée, en Afrique, en Asie et dans les Balkans. 1929, l’expansion impérialiste devient un des thèmes favoris des discours de Mussolini. Il soutient ainsi que l’expansion coloniale est une nécessité démographique et économique pour un pays comme l’Italie.


La politique coloniale et la politique impériale sont deux phénomènes voisins qui souvent coïncident dans l’action d’une puissance, qui parfois sont distincts, voire opposés. Dans cette perspective l’impérialisme colonial de l’Europe contemporaine est sans précédent et sans doute le fait le plus important de la deuxième moitié du XIXe siècle ; il a marqué tous les aspects de la vie de la plupart des sociétés. Le phénomène de décolonisation présente la même importance pour la deuxième moitié du XXe siècle.
Une histoire étendue sur un siècle, touchant tous les continents, affectant toutes les formes de l’activité humaine, a donné naissance à une immense production. La décolonisation, l’accession à l’histoire indépendante des nouveaux États, l’élargissement même des préoccupations de la recherche ont, ces dernières années, accru et renouvelé des travaux poursuivis désormais non plus seulement dans les pays colonisateurs, mais dans le monde entier.

La vision d’un empire Mussolinien après la victoire finale de l’Axe — qui comprend la Tunisie, l’Égypte, le Soudan, Djibouti et l’Est du Kenya. La colonie de Somalie italienne est établie dans les années 1889-1890. Elle s’étend en 1925 sur le Jubaland aux dépens du Kenya britannique. La colonie de l’Érythrée est fondée en 1889. Considérée comme un prestigieux projet colonial pendant l’ère fasciste, sa capitale Asmara conserve encore à ce jour quelques bâtiments et monuments datant de l’époque coloniale.

Cependant, en envahissant l’Empire éthiopien, pays membre de la Société des Nations, l’Italie s’attire les foudres de la communauté internationale. Par ailleurs, sa politique coloniale se soldera par un échec, l’Abyssinie ne sera que partiellement occupée pendant cinq ans. Articles détaillés : Guerre italo-turque et Libye italienne. Plus au nord, l’Italie acquiert en 1911 les territoires africains de la Tripolitaine et de la Cyrénaïque au détriment de l’Empire ottoman, conformément au traité de Lausanne, après la courte guerre italo-turque. Article détaillé : Concessions étrangères de Tientsin. En 1901, l’Italie, de même que plusieurs autres pays européens, se voit reconnaître une concession dans la ville de commerce de Tianjin, en Chine.

La concession italienne, avec ses quarante-six hectares, est l’une des plus petites zones européennes de la ville. Articles détaillés : Guerre italo-turque et Dodécanèse italien. L’archipel du Dodécanèse fait partie des acquisitions territoriales italiennes pendant la guerre italo-turque de 1911-1912. Le royaume albanais se trouve déjà dans la sphère d’influence de l’Italie lorsque Mussolini décide d’envahir et d’annexer officiellement cet État, en 1939. Victor-Emmanuel III est proclamé souverain du nouveau Royaume albanais, et un gouvernement fasciste dirigé par Shefqet Verlaci est mis en place. Les forces armées albanaises sont englobées dans des unités italiennes. Articles détaillés : Gouvernorat italien de Dalmatie, Province de Ljubljana et Gouvernorat italien du Monténégro.

Le régime de Mussolini rêvait d’un nouvel empire romain en Méditerranée et dans le nord-est de l’Afrique. La défaite de ce régime lors de la Seconde Guerre mondiale met fin à cet espoir. La fin officielle de l’Empire est entérinée au traité de Paris en 1947. Italian colonialism: legacy and memory, Peter Lang, Oxford, New York, 2005, 301 p.