FAUTES DE FRANCAIS PLUS JAMAIS PDF

N’hésitez pas à modifier cette page ou à la commenter en page FAUTES DE FRANCAIS PLUS JAMAIS PDF discussion. Cette page dresse une liste non exhaustive des difficultés courantes de la langue française écrite, classées par ordre alphabétique. Le français écrit comporte de nombreuses embûches.


« En vingt-huit ans de radio et de télévision, j’en ai commis, à l’antenne, des fautes de français ! Chaque matin, des lettres d’auditeurs et de spectateurs m’attendent sur mon bureau. Elles dénoncent mes pléonasmes, mes pataquès, mes phrases incorrectes… Je n’aurais pas dû dire débuter l’émission, ni parler de taux d’alcoolémie, ni évoquer des pommes, des poires et autres oranges. Pourquoi ces formules – et tant d’autres – sont-elles fautives ? Vous le découvrirez en lisant ce livre. En effet, je me suis pris au jeu. J’ai consulté, avec passion, des dictionnaires, des grammairiens, des linguistes… et j’ai appris ainsi à parler un meilleur français. Aujourd’hui, je voudrais partager avec vous mes progrès. Comment éviter les clichés, les anglicismes inutiles, les expressions à la mode qui ne veulent rien dire ? Alvéole, tentacule, haltère sont-ils masculins ou féminins ? Quelle est la différence entre inclination et inclinaison ? Entre conjecture et conjoncture ? Entre luxurieux et luxuriant ? Je vous emmène en voyage au fil des mots. Ensemble, nous débusquerons les pièges de notre magnifique langue, qu’il faut aimer et respecter, car c’est grâce à elle que nous pouvons nous comprendre » – Julien Lepers.

Ce problème est exacerbé par l’existence d’au moins deux niveaux de langue : la langue écrite, qui peut être parfois complexe, et la langue parlée, qui s’affranchit souvent des règles académiques. L’objectif de cette page est d’aider toute personne écrivant en français à identifier les principales difficultés de la langue française de façon à perfectionner l’expression écrite. Des erreurs sont très régulièrement commises sur l’abréviation des adjectifs numéraux ordinaux. Un adjectif numéral ordinal est par exemple premier, deuxième, troisième, etc. Il suffit de rajouter un s au pluriel. Mais cela ne s’abrège pas ainsi : 1ère, 2ème, 2ième ou 2nd. Ces dernières formes sont pourtant très régulièrement employées.

Le nom d’une ville doit être précédé de  à  et non de  sur  qui relève du langage familier. En revanche, précédé du verbe  partir , on utilisera  pour . Je pars pour Paris  donc, et non  à Paris , ni  sur Paris . Nombre de personnes n’hésitent pas à dire :  En ville, on se déplace plus vite en vélo qu’en voiture .

Le mot  aborigène , qui signifie  originaire du pays où il vit , ne prend pas de r avant et après le b. En français, l’accent a pleine valeur orthographique. Lorsqu’il est question d’accepter, de consentir, on parle d’acceptation. Cette expression relève du vocabulaire familier. Tout comme recueil ou cercueil, accueil s’écrit  ueil  et non  euil  car le u suit directement le c.

On peut supposer que cette faute est favorisée par attraction de mots à l’orthographe très voisine, par exemple fauteuil, où le u suit la voyelle e. De plus ueil se prononce comme dans écueil, eil sans u précédent se prononce comme dans pareil. UEI – Un Elève Intelligent ne fait jamais la faute . Le mot  acquis  vient du verbe  acquérir . L’aéroport souffre tant, semble-t-il, de cette difficulté à prononcer le digramme  aé , qu’il en vient à être écrit  aréoport  dans certains textes.