Harcelé, harceleur PDF

1 enfant sur 10 harcelé, harceleur PDF victime de harcèlement à l’école. Souvent banalisés, voire ignorés, ces actes de violence physique et morale peuvent avoir des conséquences psychologiques, sociales et scolaires désastreuses. Qu’est-ce que le harcèlement à l’école ? Le harcèlement est une forme de maltraitance.


« Julie Lunettes » (ainsi l’avait baptisée son institutrice) s’est jetée du troisième étage de son immeuble, n’en pouvant plus de se faire traiter de « mémé », de « vieille », de « moche », jour après jour par ses « copains » de classe.
Jonathan a tenté de s’immoler par le feu, submergé par les insultes d’un chefaillon et de ses sbires, insultant à longueur de journée sa famille, son nom (Destin) son poids, etc.
Camille n’a pas accepté de se faire supplanter par une rivale, aussi belle, aussi fraîche et délicieuse qu’elle, derrière laquelle SA cour, s’était ralliée. « Elle m’a volé ma vie » a-t-elle déclaré à sa mère, et a plongé dans la dépression et la drogue. Louise, Noé, Samir, Kevin… autant d’enfants victimes du harcèlement à l’école.
Les enfants harcelés ne vont pas tous jusqu’au suicide, mais le harcèlement continu, sans répit, répétitif, peut avoir à court, moyen ou même long terme des conséquences absolument désastreuses. Hélène Molière, psychothérapeute pour enfants, explique avec beaucoup de lucidité comment ces gamins désignés de manière aléatoire par un « meneur », ne comprenant pas ce qui leur arrive, endossent dans un mutisme ravageur la peau de la victime.
Elle explique surtout aux parents et aux enseignants l’attitude à adopter en cas de symptômes, comment faire parler un enfant pour se livrer et se délivrer en mettant des mots sur une douleur insupportable et constante, et surtout comment s’en débarrasser avant qu’il ne soit trop tard.

Elle peut être morale ou physique. Le harcèlement est une arme pour celui qu’on désigne en psychanalyse, le pervers narcissique. Il va affecter, voire détruire l’identité de l’individu. De manière répétitive, et insistante, il fait subir à sa victime des humiliations. Le harcèlement peut commencer par des moqueries. Un enfant va subir, tous les jours, les moqueries de la part d’un enfant ou de plusieurs.

Le harcèlement peut aller plus loin. Si les agresseurs s’en prennent physiquement à leur camarade. Les séquelles peuvent aller d’états anxieux ou dépressifs à des troubles du comportement, en passant par l’échec scolaire. Sentiment d’abandon par ses camarades et par les adultes. Soyez attentifs aux changements de comportement des enfants et des adolescents. Vous avez peut-être déjà assisté à une scène de harcèlement dans votre école ou peut-être avez-vous  été victime de harcèlement et vous n’avez pas su quoi faire.

Il faut essayer de montrer que vous n’avez pas peur. Ne pensez pas qu’en vous laissant faire, ils arrêteront de vous embêter. Très vite, il faut que vous parliez avec un adulte. Les parents, le grand frère ou la grande sœur, un professeur ou l’infirmière de l’école sauront vous donner des conseils et vous protéger.

Dans le cas où vous voyez une victime, vous pouvez aller la voir et discuter avec elle pour ne pas la laisser seule et pour mieux la connaître. Stop Harcèlement » : 0 808 80 70 10. Au bout du fil, des psychologues et des conseillers vous diront ce qu’il faut faire. Surtout, il ne faut pas avoir peur de parler.