Histoire du Vicomte de Turenne: Marechal-General des Armées du Roi V.4 PDF

Un article de Wikipédia, histoire du Vicomte de Turenne: Marechal-General des Armées du Roi V.4 PDF’encyclopédie libre. La bataille des dunes par Charles-Philippe Larivière.


This volume is produced from digital images created through the University of Michigan University Library’s preservation reformatting program. The Library seeks to preserve the intellectual content of items in a manner that facilitates and promotes a variety of uses. The digital reformatting process results in an electronic version of the text that can both be accessed online and used to create new print copies. This book and thousands of others can be found in the digital collections of the University of Michigan Library. The University Library also understands and values the utility of print, and makes reprints available through its Scholarly Publishing Office.

Le 23 mars 1657, par le traité de Paris, l’Angleterre et la France s’allient contre l’Espagne. La ville, prise en 1646 pour le roi de France par le prince de Condé, lequel est depuis passé en 1652 au service de l’Espagne à la suite de l’échec de la Fronde, est défendue par le marquis de Leyde avec 800 cavaliers et 2 200 fantassins. L’archiduc Juan José d’Autriche, soutenu par un corps de gardes suisses aux ordres de Condé, fait marcher ses troupes au secours de la place, arrivant en vue des positions françaises le 13 juin, fatiguées, divisées et sans artillerie ni bagages. Ayant reçu de bons renseignements de ses éclaireurs, Turenne laisse quelques bataillons face à la ville et marche sur l’armée espagnole avec 15 000 hommes.

De l’autre côté, Don Juan d’Autriche est secondé par le marquis de Caracène et Estevan de Gamare. Plan de Dunkerque et de la bataille des Dunes avec blocus de la flotte anglaise. La Bataille des Dunes vue de l’arrière des lignes espagnoles, huile sur toile de Siméon Fort. L’affrontement a lieu dans les dunes de Leffrinckoucke le 14 juin. Condé, d’abord ébranlée, reprend une brillante offensive.

Turenne peut concentrer sa cavalerie et aidé par les navires anglais repousse les gardes suisses. Les Franco-Anglais ont perdu 400 hommes, quand les Espagnols et le corps de Condé laissent sur le terrain près de 5 000 hommes dont 3 000 à 4 000 prisonniers. Le 25 juin, Dunkerque, espagnole le matin, française à midi, est finalement anglaise le soir, puisque Louis XIV la remet le jour même aux Anglais. Charles II revend Dunkerque à Louis XIV en 1662. Le 7 novembre 1659, le traité des Pyrénées scelle la paix et met fin à trente ans de guerre entre la France et l’Espagne. Le marquis de Lede, gouverneur militaire espagnol, ne survit pas aux blessures reçues au cours du combat. Les Français y auraient perdu 4 000 hommes : cf.

Stéphane Thion, Revue Histoires de France no 7 d’août-septembre 2013. Anne Blanchard, Vauban, Paris, Fayard, 1996, 682 p. Joël Cornette, Chronique du règne de Louis XIV, Paris, SEDES, 1997, 580 p. Rechercher les pages comportant ce texte.