Implications philosophiques de la science contemporaine, tome 3 : Complexité, vie, conscience PDF

Ce mémoire a été refusé en Mai 2008. Un second mémoire a été présenté en Septembre implications philosophiques de la science contemporaine, tome 3 : Complexité, vie, conscience PDF. Il a été soutenu et validé. Il s’agit de penser notre temps à l’aide de concepts et modèles plus appropriés à la situation.


Complexité, vie, conscience : sujets d’étude inépuisables et sources, aujourd’hui encore, de considérables interrogations. C’est sur les principales d’entre elles que portent les communications de ce volume. Les deux tomes précédents concernaient les implications philosophiques des sciences dites  » dures « , physique et astrophysique au premier chef
II y était montré que les connaissances maintenant acquises en ces domaines obligent à de profonds changements dans notre manière de concevoir le monde physique observé. Que les liens de dépendance existant entre celui-ci et l’esprit humain qui l’observe sont beaucoup plus étroits qu’on l’avait soupçonné. Les exposés de ce troisième cahier poursuivent l ‘étude de ces liens, mais en focalisant, cette fois, l’interrogatio
sur l’homme : sur sa pensée et sur la question de savoir si elle procède du langage ; sur les relations de l’informatique et du sens ; sur la nature, algorithmique ou non, de la conscience ; sur l’énigme qu’est, pour nous, le temps ; et sur la connaissance qu’il nous faut avoir de nous-mêmes
Sans oublier, bien sûr, le support visible de tout ceci : la vie et l’inouïe complexité qui en est le – ou, au moins un – ressort caché

En connaître les limites n’empêche pas de penser et de croiser les approches pour réfléchir à notre condition humaine à l’aube de ce nouveau millénaire. Il s’agit des changements dans l’histoire des sciences, de l’évolution des théories. Le paradigme est un modèle théorique de pensée, qui oriente la réflexion et la recherche scientifique. Pour cet auteur, l’histoire de la science est discontinue. C’est une période qui vient après la modernité.

Pourtant, il est difficile de dater le passage de la modernité à la postmodernité. Pour beaucoup de gens, la modernité continue encore à fonctionner. Pour ce qui nous concerne, la postmodernité c’est notre temps, elle vient en continuité et en rupture avec la modernité. La pensée de Marx est en continuité avec la pensée moderne, notamment sur le rôle du progrès et de la science, sur la visée d’émancipation, mais il introduit aussi une rupture.

Il commence par constater que l’histoire humaine est l’histoire de la lutte de classe. Pour lui, il n’y a pas de nature humaine, mais une ou plutôt des conditions humaines. Un se divise en deux : la société est une unité qui contient au moins deux classes : la bourgeoisie et le prolétariat. La démocratie Le concept de démocratie était important pour la modernité. Dans le contexte postmoderne, la notion de démocratie ne fait pas débat.