Je crois en l’Etoile du matin PDF

Sauter à la navigation Sauter à la recherche Le pléonasme est une figure de style où l’expression d’une idée est soit renforcée soit précisée par l’ajout d’un ou plusieurs mots qui ne sont pas nécessaires au sens grammatical de la phrase. C’est un mode d’expression aussi fréquent dans la langue littéraire que je crois en l’Etoile du matin PDF le langage familier. Dans celui-ci, la figure est parfois involontaire comme dans l’expression  monter en haut  et cette faute devient une périssologie. Le contraire du pléonasme est l’oxymore.


 » J’ai rencontré Quelqu’un, le Dieu vivant, qui m’a « séduit », pour parler comme Jérémie. Je ne crois guère aux idéologies, mais je crois à jésus de Nazareth. Je ne crois guère à la morale, mais je crois à l’Esprit saint, guidant mes pas, de l’intérieur. Je ne crois pas  » posséder  » la Vérité que je pourrais, du haut de ma supériorité, dispenser aux autres. Je souhaite seulement, avec eux, souvent par eux et à travers eux, pas à pas, jour après jour, aller vers elle, afin que ce soit-elle qui me possède. Quelle que puisse être par moments l’obscurité de notre nuit, je crois, pour eux et pour moi, de tout mon être, à la radieuse Étoile du matin. « 

Le pléonasme est souvent constitué de termes qui abondent dans le même sens, pour insister sur un point, si l’on craint qu’il ne soit mal interprété ou pas assez énergique. Il y a dans cette expression non seulement l’insistance à faire admettre sa bonne foi mais aussi l’effort de préciser le sens du verbe  voir . Le verbe  voir  ayant un sens très large, le personnage veut donc convaincre qu’il n’est pas l’homme qui a vu l’homme qui a rencontré l’homme qui a tué l’ours, mais qu’il est bien un témoin direct, un témoin oculaire. Nous nous exécutâmes sous l’index paternel impérieusement pointé vers le plafond. L’idée d’aller en haut, de s’élever n’est pas la seule que puisse susciter ce verbe.

Le verbe français, quand il s’agit de l’idée de  gravir , a naturellement besoin d’une direction ou d’une indication de lieu pour la  plénitude  de l’expression. La marche à pied est excellente pour la santé. Le pléonasme est venu lui donner corps. Cependant elle pourra être considérée comme pléonastique surtout pour les verbes du premier groupe puisqu’il sera utile pour l’oreille de faire la distinction entre le présent du subjonctif et le présent de l’indicatif qui sont identiques à certaines personnes. Cette journée m’a été très pénible et je suis complètement énervé.

Au sens premier, un corps énervé a été privé de nerfs, donc ici  sans réaction . L’adverbe  complètement  force le sens de ce mot pour ne pas faire entendre le sens familier de  avoir les nerfs agacés . Ce procédé est connu des slogans publicitaires. Il peut être souvent assimilé à la diaphore qui se distingue de l’antanaclase car si celle-ci joue sur deux acceptions d’un même mot, la diaphore joue sur un simple décalage d’un même sens du mot. Elle est bonne, et en plus elle est bonne !

Le verbe  cramponner  est de se tenir accroché avec force. Le pléonasme, enfin, émaille discrètement non seulement nombre de conversations mais aussi de textes. Redondance qui aurait pu échapper facilement s’il n’y avait eu une construction vicieuse. Il faut lire  à une date antérieure à celle précédemment estimée. Mais on peut se douter, alors, que l’estimation de la dernière datation connue précédait la nouvelle estimation.

Seul un lecteur aguerri l’aurait peut-être perçu. Où l’on rencontre un  risque qui menace  et un  impact notable  car s’il peut être plus important qu’un autre, un  impact  a, en principe, un effet certain. On ne se souvient sans doute plus des  fermes expérimentales  dites fermes-pilotes. Les dictionnaires français avaient entériné depuis longtemps cet anglicisme : pilot, experimental. C’est à l’amour auquel je pense . Mais c’est dans son rôle dynamique que le pléonasme sera éminent pour donner de l’énergie à une expression et qu’il acquiert tout à fait sa qualité de figure de style.