L’ Adolescence à vif PDF

Petit bébé en train de bailler. En 12 mois, il va développer ses fonctions motrices, cognitives et psychologiques de façon spectaculaire. Dès la première semaine, il est capable de reconnaître le visage de sa mère et l’ Adolescence à vif PDF son père.


Identité, identification, idéal du moi : autant de notions qui jalonnent la recherche pratique et théorique d’Evelyne Kestemberg (1918-1989) sur l’adolescence. Une adolescence présentée d’emblée moins comme une crise que comme un passage, un temps  » organisateur « , au cours duquel les transformations corporelles et la confrontation avec la sexualité génitale et le conflit œdipien appellent un bouleversement de l’économie psychique.
C’est dans ce contexte que s’affirme l’importance des investissements narcissiques et que se trouve abordée la pathologie du moi propre à l’adolescence, avec ses différents modes d’approche thérapeutique dont le psychodrame psychanalytique.
Ce recueil doit permettre de resituer dans la continuité d’une réflexion sur l’adolescence l’ouvrage sur l’anorexie mentale, qu’Evelyne Kestemberg publia, en collaboration avec Simone Decobert et Jean Kestemberg, en 1972, La faim et le corps.

Au début, l’enfant a des réflexes dits archaïques. Ses bras bougent de façon incontrôlée. A 1 mois, il commence à être beaucoup plus vif. Il émet des petits bruits quand il est excité. Les interactions du bébé avec son environnement  sont de plus en plus nombreuses aux alentours de trois mois. A cet âge il aime particulièrement  quand il obtient de l’adulte une réponse à son action. Le nourrisson tient sa tête et commence peut-être à se retourner.

Entre 5 et 7 mois, le tout-petit entre dans la phase de la préhension, c’est-à-dire qu’il va essayer d’attraper tous les objets qui sont à sa portée. Sa motricité fine se développe à toute vitesse, il est de plus en plus habile. Il entre aussi dans la période orale, il porte à la bouche les objets qu’il saisit. A 6 mois, ses muscles du cou sont toniques. Quand il est sur le dos, il se retourne probablement sur le ventre. La plupart des enfants parviennent à s’asseoir en même temps qu’ils arrivent à se retourner et à tenir leur tête. A ce stade, certains enfants tiennent aussi debout et avancent en s’accrochant aux meubles.

La plupart des enfants marchent entre 10 et 18 mois. Côté motricité fine, à un an un enfant est capable de manipuler des objets. Il passe facilement un jeu d’une main à une autre, et peut tenir quelque chose avec une main tout en faisant une activité avec l’autre. Les pratiques alimentaires varient beaucoup d’une culture à l’autre. Ne disposant pas d’un système immunitaire totalement mature, le nourrisson est sensible aux infections et aux parasites. Pour pallier cette fragilité, le lait maternel contient naturellement des anticorps de la mère qui, passant dans le sang de l’enfant, participeront à sa défense immunitaire.