L’espace PDF

Habitat spatial en construction de type tore de Stanford, dessin d’artiste pour la NASA, 1975. La seule présence humaine permanente dans l’espace est actuellement celle de la station spatiale internationale, qui n’est cependant pas autonome. Constantin Tsiolkovski, père de l’astronautique l’espace PDF premier évocateur de la colonisation de l’espace.


Découvrez dans ce livre des informations passionnantes sur l’espace : les galaxies, les astronautes, les télescopes, les planètes, l’astronomie, les étoiles, les satellites et bien plus encore.Un guide détaillé sur le Système solaire et tout ce qui l’entoure. Avec des centaines de dessins et de photographies ! Des informations fascinantes sur l’exploration spatiale …

Article détaillé : Histoire du vol spatial. Le concept de colonisation de l’espace est étroitement lié à celui du vol spatial, de l’astronautique et la conquête de l’espace et repose sur les mêmes pères fondateurs. Vue d’un projet de station orbitale de 1952. Projet de station orbitale par Wernher von Braun, 1952.

L’utilisation de ressources extraterrestres pour la conquête de l’espace est également énoncée par Goddard en 1920. Ce rapport estime que pour que la colonisation spatiale soit possible, des milliers de lancements sont à envisager, ce qui nécessiterait un système de lancement bien plus économique que les fusées consommables de l’époque. De nombreux autres projets de colonisation du Système solaire sont aussi étudiés par les scientifiques depuis des dizaines d’années, mais aucun n’a eu de financements assurés comme celui de la NASA. Construire des colonies dans l’espace demande de la main-d’œuvre, de la nourriture, des matériaux de construction, de l’énergie, des transports, des communications, un environnement viable incluant la gravité et la protection contre les radiations. Décollage de la mission Apollo 11 à bord d’une fusée Saturn V le 16 juillet 1969. Pour mettre en orbite basse des charges allant de quelques tonnes à quelques dizaines de tonnes au maximum, cela conduit à des lanceurs à plusieurs étages, pouvant peser des centaines de tonnes au décollage. Le coût est actuellement de plusieurs milliers d’euros par kg mis en orbite, en excluant les coûts de développement du lanceur.

Pour envoyer une charge utile de plus de 100 tonnes en orbite basse, ou 47 tonnes sur la Lune, il faut construire une fusée gigantesque munie de grands réservoirs pour stocker le carburant et le comburant. Malgré ces chiffres élevés, le coût de lancement est marginal dans le coût total de certaines missions spatiales hors les coûts de développement du lanceur. Vue d’artiste d’un vaisseau interplanétaire à propulsion magnéto-plasmique à impulsion spécifique variable. Des moyens de transport utilisant des ressources extérieures à la Terre pour la propulsion réduiraient les coûts de manière significative.

Des carburants expédiés depuis la Terre coûteraient bien trop cher même avec les innovations exposées ci-dessus. D’après des études théoriques réalisées par Jerome Pearson, consultant pour la NASA, un ascenseur spatial lunaire pourrait être utilisé. Les astéroïdes géocroiseurs contiennent de grandes quantités de métaux, oxygène, hydrogène et carbone, ainsi qu’un peu d’azote mais pas suffisamment pour éviter un approvisionnement depuis la Terre. Vue des panneaux solaires de lastation spatiale internationale. La station spatiale internationale et ses panneaux solaires vus depuis la mission STS-130 en approche. L’énergie solaire, abondante et fiable en orbite terrestre, est communément utilisée par les satellites et la station spatiale internationale aujourd’hui. De grandes structures seront nécessaires pour convertir l’énergie solaire en électricité pour les pionniers.