L’Histoire, la liberté, l’action : Oeuvres 1977-2013 PDF

Antiquité, le Moyen Âge et l’époque moderne – et aux études parlementaires dans leur diversité. La revue est indexée dans la Bibliographie annuelle d’histoire de France, dans la l’Histoire, la liberté, l’action : Oeuvres 1977-2013 PDF Scopus et l’International Bibliography of the Social Sciences. It deals with late modern and contemporary political history and parliamentary studies, mainly in France and in Europe. Each thematic issue contains about ten original articles, commented rare sources and a book review.


Auteur d’une œuvre prolifique où se côtoient ouvrages de recherche, biographies, études historiques et essais d’intervention, Jean-Noël Jeanneney n’a cessé de réfléchir au rôle civique de l’histoire, jusqu’à devenir l’incarnation de la figure de l’historien dans la cité. Soucieux d’éclairer la vie publique en faisant surgir du passé des références inédites pour le présent, il a forgé l’expression « concordances des temps » qui donne son titre à un recueil de chroniques du Monde repris dans ce volume. Publiée en 1977 alors que chacun prévoyait un prochain retour de la gauche au pouvoir, Leçon d’Histoire pour une gauche au pouvoir mettait en lumière l’actualité étonnante d’une d’expérience ancienne, celle du Cartel des gauches, pour tenter de prémunir le « parti du mouvement » contre une répétition de l’échec. L’Avenir vient de loin, publié en 1994, propose de raviver la mémoire et les valeurs de la gauche par l’invocation de quelques-unes de ses grandes figures, de Victor Hugo à Léon Blum. Au lendemain du procès Papon, en 1998 Le Passé dans le prétoire démêle les fils du jeu compliqué, parfois violent, qui tisse les relations entre la justice et l’histoire, sous le regard de la presse, jetant ainsi une lumière neuve sur le dialogue d’une nation avec son passé. L’Histoire va-t-elle plus vite ? propose de réfléchir sur les différentes temporalités à l’œuvre dans le fonctionnement des démocraties, leur mémoire collective, pour servir à une compréhension plus sereine de l’époque et à l’efficacité politique et civique. Une longue préface inédite, consacrée à la place du hasard et de la liberté dans l’histoire, introduit ce volume.

Faut-il tourner le dos à la politique ? Une France des sans voix ? La vie politique est-elle le privilège du national ? Une image largement véhiculée dépeint étrangers et immigrés comme des sans-voix dans le concert politique français, privés de l’accès aux urnes ou d’un écho suffisant pour faire valoir des revendications longtemps modestes. C’est ce qu’entend explorer ce dossier sous un angle nouveau.