L’Origine de l’Humanité d’après les traditions anciennes PDF

La pratique du sauna est une tradition sociale et familiale qui semble exister depuis plus l’Origine de l’Humanité d’après les traditions anciennes PDF 2 000 ans dans les pays nordiques, notamment en Finlande. Un sauna est chauffé par un poêle à bois ou électrique appelé kiuas.


On utilise des pierres n’éclatant pas sous les chocs thermiques et accumulant bien la chaleur. L’opération peut être répétée plusieurs fois. Dans certaines juridictions, la température maximale est normalisée et tout dépassement dans un établissement public peut constituer un motif de fermeture. Une serviette est posée entre le banc et la peau, pour absorber la sueur et pour protéger la peau de la chaleur du bois. Dans les pays scandinaves et germaniques, ainsi qu’en Europe centrale, le port du maillot de bain est généralement prohibé. Ceci peut conduire à l’autorisation du port du maillot de bain dans la cabine de sauna, voire à l’interdiction de la nudité.

Sauna sur le lac Vättern en Suède. Le sauna est une tradition sociale et familiale finlandaise depuis plus de 2 000 ans. Les femmes finlandaises accouchaient naguère dans les saunas en raison de la grande hygiène qui y règne et de la facilité d’entretien. Ils sont un élément important des relations sociales en Finlande. En plein hiver l’activité de sauna commence donc par l’entretien du trou dans la glace prévu à cet effet. Toute la population finlandaise pourrait donc tenir dans les saunas du pays. L’École navale de Finlande, située à Suomenlinna, possède le plus grand sauna du pays.

Les cabanes de sudation étaient connues des hommes préhistoriques des régions tempérées et froides de l’hémisphère nord. C’étaient des édifices en branchage dans lesquels on roulait des pierres chauffées dans un feu de bois. Dans un premier temps les huttes de transpiration ont été améliorées en sauna enterré puis, avec la maîtrise du travail du bois, les cahutes devinrent maisonnettes en bois empilé à la manière des fustes dans une bonne partie de l’Europe. Ce sont les saunas à fumée, que l’on appelait étuves en France.

Une des raisons invoquées pour bannir les saunas fut, comme pour les bains, de décréter que la pratique du sauna était responsable de nombreuses maladies courantes à l’époque comme la peste qui se répandait pensait-on par les pores dilatés qui absorbaient les miasmes, ce qui engendra par la suite la culture de la toilette dite sèche. Cette pratique survécut en Russie et dans les pays nordiques, plus tardivement christianisés, où les Églises orthodoxes et luthériennes surent en percevoir les bienfaits hygiéniques pour les populations. Finlande ont élevé au plus haut point la technique du bain de vapeur sèche. Jeux olympiques puis les soldats de la guerre d’Hiver ont fait connaître au monde entier le sauna et ont associé ses qualités à leurs exploits.