La nature dans les Alpes PDF

Cet article ou cette section contient des informations sur un projet ferroviaire. Il se peut que ces informations soient de nature spéculative et que leur teneur la nature dans les Alpes PDF considérablement alors que les évènements approchent.


Les Alpes jouissent d’une renommée internationale justifiée par de prestigieux sommets et glaciers, l’étonnante variété de ses paysages, sa faune et sa flore adaptées aux contraintes de l’altitude. Elles attirent des milliers de touristes dans les stations de ski et sur les rives des grands lacs. Cet ouvrage présente, de façon accessible et richement illustrée, une synthèse des connaissances concernant la formation et la diversité des montagnes, l’évolution des glaciers et des lacs d’altitude. Sont ensuite abordées les espèces emblématiques de la flore et de la faune. Un tour d’horizon des espaces protégés des Alpes françaises est effectué : Parcs nationaux, Parcs naturels Régionaux et Réserves naturelles.

Nord-Sud, notamment via la création de longs tunnels de base. Parmi les difficultés, la roche  plastique  qui a tendance à se refermer faisant fortement augmenter les coûts, l’encombrement du réseau de Milan au massif du Saint-Gothard et la forte déclivité de l’accès côté sud du Lötschberg. Le portail sud du tunnel de base du Gothard ainsi que la ligne de faîte toujours en service. D’une longueur de 34,6 km, le tunnel de base du Lötschberg relie Frutigen, dans le canton de Berne, à Rarogne, dans celui du Valais. 13 km, comporte deux tubes équipés et ouverts au trafic.

La partie centrale, d’environ 15 km, comporte un tube en service et un second en attente, sans voie ni revêtement intérieur définitif. Les travaux pour le tunnel de base du Ceneri ont commencé en 2006. Ce tunnel de 15,4 km se situe au Tessin dans le prolongement sud du nouveau tunnel de base du Gothard. Pour des raisons de sécurité, les tunnels de base du Gothard et du Ceneri sont composés de deux tubes à simple voie distants d’environ 30 à 40 mètres et reliés entre eux tous les 325 mètres par des rameaux de communication. Ceux-ci permettent d’utiliser le tube adjacent comme voie de secours en cas d’événement nécessitant une évacuation.