La nigelle : Ses variétés et ses graines PDF

Papaveraceae originaire d’Europe méridionale et d’Afrique du Nord. Fleurs à corolles blanches et à fruit déhiscent contenant des graines d’un blanc jaunâtre. C’est plus spécifiquement de cette la nigelle : Ses variétés et ses graines PDF que l’on extrait le latex afin de confectionner l’opium. Toutes les variétés de Papaver somniferum contiennent des alcaloïdes opiacés dont les plus connus sont la codéine et la morphine.


La nigelle est une plante connue universellement pour ses graines aux effets thérapeutiques. Malgré cela, elle reste encore mal connue du public , car au milieu de toutes ses variétés , on ne sait pas vraiment si elles possèdent toutes les mêmes vertus. Malheureusement ,elles ne sont pas toutes comestibles , certaines , dont la nigelle de Damas, sont toxiques. La variété dont les vertus thérapeutiques font le consensus est la nigella satina. Bref, le présent ouvrage a pour objectif de présenter de manière concise les différentes variétés de nigelle puis la variété appelée Nigella Sativa sur laquelle nous nous étendrons en montrant les propriétés thérapeutiques de ses graines.

Jadis, le Papaver somniferum, était considéré comme une plante magique associée à la magie noire. Culture de pavot, de différentes variétés. C’est une plante annuelle herbacée dont la tige peut atteindre jusqu’à 1,5 mètre. La capsule, ronde et grosse, contient de très nombreuses graines.

Le pavot somnifère se rencontre dans les montagnes asiatiques et est également assez commun en Europe, y fréquentant les mêmes terrains calcaires que le coquelicot : ce sont des plantes dites calcicoles. On considère généralement quatre types de pavots somnifères, ou grands pavots. Son plateau stigmatique reconnaissable est le plus souvent très foncé. Il est cultivé aisément par les jardiniers, présente communément de très grandes fleurs, peut supporter la transplantation et est relativement fréquent dans l’ornement d’espaces tant privés que publics. Bien que modeste, il a été ponctuellement utilisé en médecine en Orient et a fait l’objet d’études de projets industriels pharmaceutiques aux États-Unis où il est considéré comme un grand spécimen de pavot setigerum. Ses graines sont noires et leur vocation alimentaire limitée.

Le pavot noir à graines bleues, encore appelé pavot bleu ou pavot à œillette, se montre le plus varié et élégant et son Histoire avec l’Homme est complexe. C’est lui que l’on désigne en agriculture traditionnelle et dans la flore vernaculaire sous le simple nom de pavot ou pavot somnifère. Par extension, il peut porter le nom de pavot à opium. Son plateau stigmatique est débordant, dentelé par sectionnement lors de son développement et souvent érigé à maturité. De toutes tailles et aux pétales variés, il produit des graines alimentaires et était appelé œillette au même titre que d’autres plantes céréalières et oléagineuses.

Il n’est généralement vendu qu’à l’état de semence horticole puisqu’il ne supporte pas bien la transplantation et ne peut donc être vendu en pot. Le pavot noir se retrouve à l’état sauvage à proximité des endroits où il a été cultivé mais reste globalement une plante rare. Les souches sauvages ne représenteraient finalement que des cultivars témoins, figés ou à nouveau croisés, de la plante évoluées à plusieurs époques. Ce sont donc le plus souvent des espèces agricoles à graines bleues comestibles qui peuvent se rencontrer en place des espèces dites, ou retournées, à l’état sauvage et leur fruit est alors très majoritairement indéhiscent. Les variétés aujourd’hui utilisées par l’industrie pharmaceutique, sélectionnées cette fois-ci dans un but médical, sont issues des souches céréalières rudimentaires exsudant peu d’opium mais suffisamment rentables à l’échelle industrielle après extraction de la paille de pavot. D’aspect assez identique au pavot à graines bleues, les siennes sont blanches, de taille et de forme identiques, et ne présentent pas d’aussi bonnes vertus oléagineuses et gustatives.