La thérapie cognitivo-comportementale – Théorie et pratique PDF

D’après cette théorie, il reposerait sur l’angoisse de perte d’objet et se traduirait par une insécurité interne constante et des attitudes de mise à l’épreuve de l’entourage la thérapie cognitivo-comportementale – Théorie et pratique PDF. Les personnes atteintes souffrent fréquemment de dysphorie. Les relations interpersonnelles sont particulièrement instables et intenses pouvant facilement passer de l’idéalisation à la dévalorisation de l’autre.


Le présent ouvrage est le fruit de la collaboration, de la réflexion et du travail de plusieurs personnes. Il sest édifié à travers lenseignement et la pratique quotidienne de la TCC. Il a pour objectif, en premier lieu, de fournir au lecteur des textes relativement faciles daccès qui lui permettront de prendre connaissance des principes fondamentaux de la TCC et des principaux modèles théoriques ayant servi à son élaboration. Il vise, en second lieu, à aider le clinicien à se familiariser avec les principales étapes généralement suivies en clinique par un thérapeute. Parfaitement adapté aux besoins des étudiants universitaires qui se destinent à des professions requérant des connaissances en intervention clinique, La thérapie cognitivo-comportementale : théorie et pratique savère également un ouvrage de référence fort utile pour lensemble des cliniciens, quils soient psychiatres, psychologues, psychoéducateurs, travailleurs sociaux, sexologues ou infirmiers.

Les modalités défensives permettant de décharger l’angoisse ressentie comprennent réactions impulsives voire agressives, troubles alimentaires, comportements et sexualité à risque, conduites addictives, voire dans les cas les plus extrêmes automutilation ou tentatives de suicide. Bien qu’ils puissent ressentir une joie plutôt intense, ils peuvent également souffrir de dysphorie, ou de sentiments de détresse mentale ou émotionnelle. En plus des émotions intenses, les individus souffrant de TPB font l’expérience d’une humeur très changeante. Cette menace est telle, qu’elles sont hypersensibles au moindre indice pouvant confirmer leurs craintes et elles sont promptes à conclure que ce qu’elles craignaient est advenu.