Le christianisme, vivre en homme la vie divine PDF

Si le christianisme, vivre en homme la vie divine PDF bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? La vertu est une notion à l’intersection des ensembles de la philosophie, de la religion et de la politique. Cet amour demande une préférence continuelle de l’intérêt public au sien propre.


C’est la source du principe démocratique, selon lui. La Vertu d’après une sculpture de la cathédrale de Sens. Le mot vertu vient du mot latin virtus, lui-même dérivé du mot vir, d’où nous viennent les mots  viril  et  virilité . Toutes deux sont acquises et ordonnées à un bien proprement humain. En leur cœur, il y a les vertus cardinales. Elles sont définies dans le christianisme.

Les vertus cardinales désignent les vertus humaines, définies par la philosophie d’Aristote. Elles sont divisées en vertus morales, qui impliquent la volonté et vertus intellectuelles, qui impliquent la raison. Le courage ou force d’âme habilite à surmonter la peur et à braver les dangers. La prudence indique la conduite raisonnée.

La tempérance habilite à user de la mesure qui convient dans la jouissance des biens délectables. La justice, enfin, habilite à rendre à chacun son dû. Chacune des quatre vertus cardinales que nous venons de nommer trouve son siège dans la sensibilité de l’être humain. Le courage règle la sensibilité combative.

La tempérance règle la sensibilité jouissive. La justice règle la sensibilité rationnelle. La prudence règle la sensibilité téméraire. Parmi les vertus morales telles que la générosité, l’Humilité, la gratitude, on regroupe ensemble les quatre vertus cardinales. Les vertus intellectuelles sont des valeurs qui incitent à chercher des vérités dans une sphère donnée.

Aussi trouvent-elles leur siège dans la raison. On dénombre habituellement cinq vertus intellectuelles : intelligence, science et sagesse d’une part, et art et prudence d’autre part. Les premières sont  spéculatives , alors que les deux autres sont  pratiques . La première lettre de chacune des 5 vertus intellectuelles peut servir à forger le mot latin sapis, qui vaut pour sagesse.

L’Intelligence est ce par quoi nous saisissons les notions et les principes. Par exemple, ce qu’est un nombre pair. La Science est l’habitus par lequel nous saisissons la vérité d’une conclusion à travers celle de ses principes. Par exemple, que six est un nombre pair, puisqu’un nombre pair est divisible en deux nombres entiers égaux, et que le nombre six répond à cette exigence.