Le pressentiment PDF

La Barbe bleue au château de Breteuil. La Barbe bleue est un conte populaire, dont la version la plus célèbre est celle de Charles Perrault, parue en 1697 dans Les Contes de ma mère l’Oye. C’est également le pressentiment PDF nom du personnage central du récit.


L’auteur
Emmanuel Bove, de son vrai nom Emmanuel Bobovnikoff par son père russe, était un écrivain français (1898-1945) qui ne rechercha jamais les honneurs malgré les encouragements de Colette et le succès de son premier roman « Mes amis » paru en 1924. Ecrivain tombé dans l’oubli, son œuvre retrouve un regain de faveur depuis quelques années et ce roman « Le pressentiment » a été adapté pour le cinéma en 2006 par Jean-Pierre Darroussin.

L’oeuvre
Cette oeuvre n’est pas la plus connué de l’auteur mais c’est un merveilleux petit livre qui mérite d’être lu. Le héros, Charles Benesteau, la cinquantaine, avocat parisien marié et père de famille est un représentant typique de la bourgeoisie dont la vie semble établie et l’avenir tout écrit. Pourtant son humeur va changer, il devient sombre et coléreux ce qui alarme sa famille « On l’interrogea, on se fit si persuasif qu’il consentit finalement à parler. Il trouvait le monde méchant. »
Devant ce constat, il ne trouve qu’une seule parade,la fuite. Ilquitte sa femme, son travail, son appartement douillet dans un quartier rupin et s’exile dans un tout petit logement d’une rue misérable derrièrela gare Montparnasse du Paris des années 1930. Locataire discret et cherchant à faire le bien autour de lui, il est amené à héberger temporairement une gamine dont la mère est hospitalisée et le père disparu. A partir de là, il va découvrir que le monde dans lequel il a choisi de vivre ne vaut pas mieux que celui qu’il a quitté. Au début considéré par les gens du quartier comme un « monsieur », il va devenir la proie de la cupidité de certains (car il est facilement prêt à donner son argent pour aider) et des commérages et ragots des autres (car il est facile de jaser sur un célibataire logeant une petite fille). L’histoire finira mal mais depuis le début nous en avions le pressentiment…

L’histoire est celle d’un homme riche, mais doté d’une barbe bleue, qui lui donne un aspect laid et terrible. Il a déjà eu plusieurs épouses par le passé, dont on ne sait ce qu’elles sont devenues. Il propose à ses voisines de l’épouser, mais aucune ne le souhaite. Finalement, l’une d’elles accepte, séduite par les richesses de la Barbe bleue. Un mois après les noces, celui-ci annonce à sa femme qu’il doit partir en voyage.

Curieuse, elle enfreint l’interdit, entre dans la pièce et y découvre tous les corps des précédentes épouses, accrochés au mur. Effrayée, elle laisse tomber la clef, qui se tache de sang. La Barbe bleue revient par surprise et découvre la trahison de sa femme trop curieuse. Furieux, il s’apprête à l’égorger, comme les précédentes épouses. Ce jour-là, celle-ci attend la visite de ses deux frères et supplie son mari de lui laisser assez de temps pour prier.

Le monstre lui donne un quart d’heure. Pendant ce temps, la sœur de l’infortunée épouse, prénommée Anne, monte dans une tour d’où elle cherche à voir si leurs frères sont sur le chemin. Illustrations de 1862 de Gustave Doré. Ils lui passèrent leur épée au travers du corps et le laissèrent pour mort . L’épouse supplie La Barbe bleue de l’épargner.

La Barbe bleue est à l’origine inspiré de la tradition orale. C’est une variante de l’ogre qui s’attaque à ses femmes successives et aux enfants quand il en a. Cronos et Médée partagent cette conduite infanticide, mais c’est la mise en cause de la femme dans sa fonction la plus élevée qui est la faute majeure. Gilles de Rais, compagnon d’armes de Jeanne d’Arc, a été qualifié de  Barbe-bleue  nantais. Il fut exécuté après avoir été accusé d’avoir violenté et assassiné nombre d’enfants et jeunes gens mais, mis à part les meurtres en série, sa vie et ses actions sont loin de celles du personnage du conte. Le personnage de la Barbe bleue inspira nombre d’écrivains, musiciens et cinéastes.

Selon Bruno Bettelheim, le conte représente de manière déguisée l’infidélité de l’épouse de Barbe-bleue et le crime commis par un mari jaloux. Cet auteur rappelle que dans La Barbe-Bleue de Perrault  une grande fête eut lieu dès que le triste héros eut tourné le dos. Mais pour le philosophe belge Emmanuel d’Hooghvorst, ce conte de Perrault a, comme les autres contes de cet auteur, un sens cabalistique traditionnel. Tout d’abord, il faut se demander pourquoi on parle d’une barbe bleue. Quant à l’heureuse issue, il ajoute : « Mais pour qui m’espéra, la charité Christique ne ment pas ! Perrault ne fait nullement l’apologie du comportement meurtrier de la Barbe bleue en réponse à sa femme. Le thème de la curiosité de l’épouse et de sa désobéissance a pu être rapprochée du péché originel d’Ève dans la Bible ou de la boîte de Pandore de la mythologie grecque.

La Maumariée vengée par ses frères, connue surtout au Québec. Dans l’Énéide, ces paroles ouvrent les confidences de Didon à sa sœur Anna Perenna au sujet de l’amour secret qu’elle éprouve pour Énée et qui la trouble parce qu’elle avait juré fidélité à son défunt mari. Barbe bleue, illustration de l’anglais Edmund Evans, vers 1888. La Barbe bleue n’est pas ici le monstrueux personnage traditionnel, mais un idéaliste sombre et renfermé. Anne, ma sœur Anne, comédie musicale de Jeanne Béziers au Théâtre des Amandiers, 2001. Monsieur Verdoux, film réalisé en 1947 par Charlie Chaplin.