Le sport et l’Europe : Les règles du jeu PDF

Un double hommes lors des Jeux panaméricains en 2007 à Rio de Janeiro. Le volant est un le sport et l’Europe : Les règles du jeu PDF aux propriétés aérodynamiques uniques qui lui donnent une trajectoire très différente des balles utilisées dans la plupart des sports de raquette. En particulier, les plumes créent une traînée bien plus importante, causant une décélération plus rapide. Depuis 1992, le badminton est un sport olympique qui se décline en 5 disciplines : simple hommes, simple dames, double hommes, double dames et double mixte.


Avec ses règles, l’Europe a modifié le paysage sportif : liberté de circulation des joueurs, transferts, cotation des clubs en bourse, paris, libre concurrence, aides publiques aux clubs, droits TV, dopage…Cet ouvrage présente ces règles, décisions et pratiques, pour montrer que l’européanisation du sport est devenue une réalité que nul ne peut plus ignorer.Dès 1957, la construction européenne s’est heurtée, dans le domaine des sports, à de fortes résistances, notamment dans le principe de la libre circulation des sportifs dont le football constitue, probablement, le cas le plus intéressant. Le principe de la séparation des sphères politiques et sportives, cher à l’Union des associations européennes de football (UEFA), ainsi que la défense de l’esprit du sport furent souvent invoqués pour s’opposer au droit communautaire.L’arrêt Bosman, en 1995, a mis définitivement fin à cette situation et a été amplifié par l’arrêt Malaja, en 2002, qui a agrandi les frontières de l’Europe et accéléré la mondialisation du sport européen, principalement les équipes de clubs.L’Europe mène actuellement une politique du sport. Du côté de l’Union européenne, le Livre Blanc sur le sport de la Commission européenne et l’insertion d’un article sur le sport dans le Traité de Lisbonne sont une étape. Le Conseil de l’Europe, depuis longtemps déjà, a mis ses valeurs humanistes au service du sport.

Les ancêtres du badminton sont multiples. Le Volant, caricature dans Le Bon Genre en 1801. Le nom commun badminton est donc un onomastisme. Quatre ans plus tard, les premières règles du jeu étaient publiées. La première championne du monde officieuse est Elisabeth Thomson en 1900 lors du All England Championship. Les Internationaux de France sont marqués par C.

Radeglia qui remporte l’épreuve à cinq reprises. 1957, la meilleure équipe féminine est désignée par l’Uber Cup. Le comité olympique a décidé d’inscrire cette discipline aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992, à la suite d’une démonstration à Séoul, quatre années auparavant. Actuellement, les meilleurs joueurs mondiaux sont originaires de Chine, d’Indonésie, de Corée, du Japon ou de Malaisie.

Le badminton aurait 100 millions de pratiquants sur la planète. Le badminton actuel se joue à deux ou à quatre à l’aide d’un volant que l’on doit faire passer d’un côté à l’autre du filet sans faire de fautes. Celui qui gagne un échange ajoute un point à son score. 29-29, c’est celui qui marque le 30e point qui remporte le set. Le joueur ou l’équipe gagnant un set sert en premier dans le set suivant. Ce système de comptage est valable pour les 5 disciplines du badminton : simple hommes, simple dames, double hommes, double dames et double mixte. Un joueur ne pouvait marquer un point que sur son service.

14 avait la possibilité de prolonger le set ou non. Le set non prolongé était joué en 15 points, le set prolongé en 17 points. Lors de l’assemblée générale de la Fédération internationale de badminton en mai 2006, il a été décidé de mettre en place un nouveau système de comptage et de le tester pendant deux ans. Ce système a été entériné par l’assemblée générale de la BWF en août 2008.