Les 73 journées de la Commune: Du 18 mars au 29 mai 1871 PDF

Au cœur de la Provence, dans le Luberon, Les 73 journées de la Commune: Du 18 mars au 29 mai 1871 PDF-Martin-de-la-Brasque est situé en pays d’Aigues. La Motte-d’Aigues à Grambois et traverse la commune d’est en ouest.


Extrait : « Que veut dire ceci ? où allons-nous ? Qui nous mène ? D’où vient le vent qui souffle ? Est-ce une tempête qui va tout bouleverser profondément, n’est-ce qu’une rafale soudaine et peu durable ? S’agit-il, en un mot, d’une révolution ou simplement d’une émeute ? Aujourd’hui 18 mars, vers quatre heures du matin, j’ai été réveillé par un bruit de pas nombreux. De ma fenêtre, dans le brouillard terne, entre les maisons closes, j’ai vu passer une escouade de soldats. »

À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN :

Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de grands classiques de la littérature ainsi que des livres rares, dans les domaines suivants :

● Fiction : roman, poésie, théâtre, jeunesse, policier, libertin.
● Non fiction : histoire, essais, biographies, pratiques.

Elle longe le versant sud du Luberon. La Tour-d’Aigues à Saint-Martin-de-la-Brasque en passant près des Furets. Le massif du Luberon compose l’autre partie de la commune. Cette chaîne a commencé à se former au Crétacé inférieur, c’est-à-dire entre -135 et -95 millions d’années, pour finir de se plisser à partir de -15 millions d’années d’abord dans un axe nord-sud, puis de N. La commune est située dans la zone d’influence du climat méditerranéen. Les étés sont chauds et secs, liés à la remontée en latitude des anticyclones subtropicaux, entrecoupés d’épisodes orageux parfois violents. Les précipitations sont peu fréquentes et la neige rare.

Relevé météorologique de la région de Pertuis Mois jan. Les zones naturelles sont principalement formées par les forêts méditerranéennes couvrant le petit Luberon. Saint Martin de Tours, a donné son nom au village repeuplé en 1506. Le nouveau village est reconstruit à 700 m. Brasque  vient du provençal Brasc qui désigne la boue, le marais, le ravin, la source. Aux temps préhistoriques, l’Ourgouze qui prend sa source sur la commune devait constituer un vaste marécage. En 1168, il est fait pour la première fois mention du castrum S.