Les Aventures de Tintin : Le Lotus Bleu (Edition fac-similé) PDF

Steven Spielberg, dans l’univers de Tintin. Plusieurs librairies anglo-saxonnes déplacent l’album dans le rayon pour adultes, et une plainte est déposée en Belgique pour interdire sa vente — toutefois sans résultat. Le récit fait aujourd’hui les Aventures de Tintin : Le Lotus Bleu (Edition fac-similé) PDF’objet de nombreuses critiques par des auteurs qui déplorent l’inconsistance du scénario, mais remarquent néanmoins l’amélioration du style d’Hergé.


Les aventures de Tintin en petit format
Un nouveau format attractif, conforme à la tendance à la miniaturisation (presse, nouvelles technologies,…).

Les cigares du pharaon
Dans Les cigares du pharaon (1934), Tintin se trouve impliqué, par hasard et malgré lui, dans un trafic de stupéfiants qui va l’entraîner jusqu’en Inde. Entre-temps, il aura rencontré Dupond et Dupont, deux policiers balourds dont les rôles vont s’affirmer progressivement.

Le Lotus bleu
Poursuivant jusqu’en Chine les trafiquants rencontrés dans Les cigares du pharaon, Tintin fera dans Le Lotus bleu (1936) la connaissance de Tchang, un jeune chinois qui lui fera perdre ses derniers préjugés. En Rastapopoulos, il se découvrira par contre un redoutable ennemi qu’il retrouvera d’ailleurs à plusieurs reprises.

L’oreille cassée
L’oreille cassée (1937) est une course poursuite palpitante. Afin de récupérer un fétiche volé, Tintin s’embarque pour l’Amérique du Sud où s’opposent toutes sortes d’intérêts : militaires, économiques, financiers. La guerre décrite dans l’album, entre le San Theodoros et le Nuevo Rico, est en fait la transposition de la guerre du Gran Chaco qui venait d’opposer, trois ans durant, la Bolivie et la Paraguay.

La version en couleurs de 1946 est également critiquée pour son manque de réalisme. Cela n’empêche pas Tintin au Congo d’être l’une des aventures de Tintin les plus populaires auprès des jeunes lecteurs, avec plus de dix millions d’exemplaires vendus dans le monde. Une Ford Model T, comme celle de la couverture de Tintin au Congo. Les éléments de l’intrigue décrits ci-dessous concernent l’édition en couleur de Tintin au Congo. Vue aérienne des bâtiments de la section métropolitaine de l’exposition coloniale de Paris en 1931. Pour sa documentation, Hergé a l’embarras du choix. L’arrivée de la Seconde Guerre mondiale bouscule les habitudes.

1940 en quadrichromie et en français, connaît beaucoup de succès. Pour l’aider dans sa longue tâche d’écriture des Aventures de Tintin et de réécriture des albums en noir et blanc, Hergé s’adjoint les services d’Edgar P. Ensemble, ils redessinent l’aventure, la colorisent et la réduisent de 115 planches à 62. Depuis la publication du Lotus bleu en 1934, Hergé se documente beaucoup plus pour chacune de ses histoires. La refonte de Tintin au Congo n’échappe pas à la règle. Publicité présentant le camp des Somalis au Jardin zoologique de Paris en 1890.

Blancs sont tout blancs et les Noirs tout noirs. Si vos enfants doivent être sages comme des images, évitez que ces images soient du dessinateur Hergé. La version de 1931 en noir et blanc est très clairement datée et le style du dessin indique, dès le premier regard, que l’album s’inscrit dans son époque. Conscient de ces condamnations pour contenu raciste, Hergé se réfugie derrière les préjugés des années 1930 auxquels il n’a pas su échapper comme pour Tintin au pays des Soviets.

Toutes les opinions sont libres, y compris celle de prétendre que je suis raciste Mais enfin, soit ! Il y a eu Tintin au Congo, je le reconnais. Je ne connaissais de ce pays que ce que les gens en racontaient à l’époque :  Les nègres sont de grands enfants Heureusement pour eux que nous sommes là ! Et je les ai dessinés, ces Africains, d’après ces critères-là, dans le pur esprit paternaliste qui était celui de l’époque, en Belgique. Selon le biographe Pierre Assouline, Hergé est en fait parfaitement en phase avec les préjugés de son époque et de son entourage. Il y a une chose que les Blancs qui avaient arrêté la circulation de Tintin au Congo n’ont pas comprise. Cette chose, la voici : si certaines images caricaturales du peuple congolais données par Tintin au Congo font sourire les Blancs, elles font rire franchement les Congolais, parce que les Congolais y trouvent matière à se moquer de l’homme blanc  qui les voyait comme cela  !