Les femmes mystiques PDF

Ministère principal de L’EGLISE PROTESTANTE BETHEL, reconnue officiellement en France pour l’exercice public du Culte. CULTES :10H-les femmes mystiques PDF à STRASBOURG 10H-12H à YAOUNDE, 16H- 18H à PARIS, Tél.


Le premier dictionnaire consacré aux femmes mystiques du monde entier, de l’Antiquité à nos jours, et qui intègre des figures appartenant à toutes les traditions religieuses et hors de celles-ci.

Destinée à un large public, cette somme s’impose d’abord par le nombre et la qualité des spécialistes réunis ici pour la première fois pour parler du sujet. Quatre-vingts auteurs – théologiens, philosophes, écrivains, journalistes, historiens d’art, universitaires, chercheurs – nous livrent un éclairage nouveau sur la vie de ces femmes et leur expérience mystique et/ou spirituelle. L’ouvrage s’impose aussi par la richesse des angles retenus : théologique, philosophique, psychologique, scientifique et artistique.
L’ouvrage répertorie ainsi cinq cent dix-sept femmes majoritairement issues des cinq grandes traditions que sont le christianisme (catholicisme, protestantisme, orthodoxie), le judaïsme (hassidisme, kabbale), l’islam (soufisme), le bouddhisme (tibétain, chan ou zen) et l’hindouisme (vishnouisme, shivaïsme, krishnaïsme et autres courants), puis du chamanisme, du shintoïsme, du taoïsme et autres courants traditionnels et spirituels (théosophie, occultisme), ainsi que des agnostiques et des athées. S’y croisent donc des moniales, des recluses, des saintes, des bienheureuses et des béguines, des stigmatisées, des extatiques, des visionnaires et des prophétesses, religieuses ou laïques, des philosophes et des théologiennes, des poétesses, des écrivains, des musiciennes, des danseuses, des mères de famille, des grandes amoureuses, etc.
Parmi elles, on compte des figures historiques anciennes comme Marie-Madeleine, Yashodharâ, Rabi’â al-Adawiyya, Mîrâ Bâî, Thérèse d’Avila et Madame Guyon, qui appartiennent à une religion ou une sagesse particulière, ainsi que des figures plus récentes, comme Thérèse de Lisieux, Khandro Tsering Paldrön, Simone Weil, Marthe Robin, Malek Jân Ne’Mati et Édith Stein ; des femmes agnostiques ou athées, comme Virginia Woolf ; et des figures contemporaines, parfois encore vivantes, comme Tatiana Goritchéva, Amma, Bettina Sharada Bäumer, Chân Không et Lydie Dattas, qui appartiennent à des contextes socioculturels très divers dans lesquels la mystique est toujours à l’œuvre.
Puisqu’il ne s’agit pas d’enfermer la mystique dans une définition unique ni dans un système de pensée, cet ouvrage donne à voir la multiplicité des expériences authentiques et personnelles des femmes avec Dieu ou l’absolu, tout en nous permettant de mieux comprendre la spécificité de la mystique féminine.

Fais un don pour soutenir ce Ministère par tes offrandes Volontaires déductibles d’impôt fiscal et par toute forme de Donation » à www. PRIERE POUR QUE DIEU METTE A NU LES AGENTS DES TENEBRES, SORCIERS ? Abonnez-vous pour être averti des nouveaux articles publiés. Comment Devenir Enfant De Dieu Ou Veux-Tu Naître De Nouveau? Posez Vos Questions Sur La Delivrance? Ce passage devrait préciser la personne ou l’organisation qui fait cette affirmation. Ces femmes ne sont pas des religieuses, mais elles vivent pieusement, dans de petites communautés, travaillant de leurs mains pour gagner leur pain, et soignant les malades.

Comme il ne s’aligne pas sur les cadres reconnus par l’Église, ce mode d’existence et la culture spécifique qui l’accompagne, vont attirer la suspicion des autorités. Entre 1400 et 1430, paraît la Theologia deutsch ou Theologia germanica, un ouvrage anonyme qui reprend certaines thèmes eckhartiens, en insistant surtout sur la vie du Christ. Du côté catholique, Érasme se situe dans la perspective de la Devotio moderna de ses maîtres hollandais : c’est un moraliste, pas du tout un mystique. Toutefois, à la même époque, le franciscain Harphius compile, adapte et diffuse la doctrine de Ruusbroec, à la faveur de l’invention de l’imprimerie.

Pays-Bas méridionaux en Espagne et en France. Sans vouloir rigidifier les oppositions, on distingue habituellement dans la mystique rhénane une tendance affective et une tendance spéculative. Chacune se fonde sur un texte biblique emblématique, assorti d’une herméneutique précise. La contemplation tend à l’union avec le divin. Trouvant son origine dans un chant d’amour biblique, la spiritualité peut envisager cette union sur le modèle du mariage : l’Époux du texte sacré, c’est Jésus, et l’Épouse c’est l’âme, choisie pour entrer, par la médiation du Christ, parfaite image de Dieu, dans les secrets de la Trinité. L’Ornement des noces spirituelles de Jan van Ruysbroeck, par exemple.

La conceptualisation de l’expérience mystique exige donc mise au point théorique et discernement pratique. C’est à cette tâche que s’attellent les disciples d’Eckhart, après la condamnation de certaines thèses de celui-ci. Henri Suso relie l’idéal de détachement à une conformation au Christ souffrant sa Passion, condition pour être transformé dans la déité. 1302, à Paris, contre le franciscain Gonzalve d’Espagne, est révélatrice de son orientation fondamentale. Dieu doit avant tout être défini comme cet acte de connaître, pur et infini.

Intellect divin qui lui garantit l’accès le plus direct à la divinité. Thérèse d’Avila ne retiendra que la tendance affective, dont elle a pris connaissance par Louis de Blois-Châtillon, héritier d’Harphius. En revanche, la tendance affective triomphe dans la mise en scène baroque des dévotions au Saint-Sacrement, au Sacré-Cœur ou à l’Enfant Jésus, celles-ci faisant l’objet de réélaborations parfois assez éloignées de leur origine médiévale. Jeanne Ancelet-Hustache, Maître Eckhart et la mystique rhénane, Paris, coll. Eck, Prédicateurs de la grâce, études sur les mystiques rhénans, Paris, éditions du Cerf, 2009. Libéra, Eckhart, Tauler, Suso et la déification de l’homme, Paris, Bayard, 1996. Libera, La mystique rhénane, Paris, Éditions du Cerf, 1999.

Libéra, La mystique rhénane, d’Albert le Grand à Maître Eckhart, Paris, coll. Libéra, Maître Eckhart et la mystique rhénane, coll. Initiations médiévales », Paris, éditions du Cerf, 1999. Vannier, Les mystiques rhénans, Revue des sciences religieuses, Paris, éditions du Cerf, 1996.

Vannier, Les mystiques rhénans, anthologie : Eckhart, Tauler, Suso, coll. L’apogée de la théologie mystique de l’Église d’Occident », Paris, éditions du Cerf, 2011. Encyclopédie des mystiques rhénans, d’Eckhart à Nicolas de Cues et leur réception, coll. Jeanne Ancelet-Hustache, Maître Eckhart et la mystique rhénane, coll. Maîtres spirituels, 7, Seuil, 1980, p.

Dictionnaire critique de théologie », Paris, Presses Universitaires de France, 2007, p. 331-339, in Dictionnaire de spiritualité ascétique et mystique, tome VI, Paris, Beauchesne, 1967, pp. Boulinois, Duns Scot ou la rigueur de la charité, coll. Initiations médiévales, Paris, Cerf, 1998, p.