Les phénomènes de l’air 4e éd PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? Le paranormal est un terme utilisé pour qualifier un ensemble de phénomènes les phénomènes de l’air 4e éd PDF qui ne sont ni observables, ni explicables scientifiquement. Le préfixe  para  désignant quelque chose qui est à côté.


Les phénomènes de l’air (4e éd.) / par Arthur Mangin
Date de l’édition originale : 1883
Sujet de l’ouvrage : Météorologie

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

La « normale », dans paranormal » fait ici référence au consensus scientifique. Les initiateurs de la parapsychologie se sont donné comme objectif d’étudier d’une manière scientifique ce qu’ils considèrent comme des perceptions extra-sensorielles et de la psychokinèse. Les cas de maisons hantées ou d’obsession par des « génies » ou « esprits ». Le paranormal est à différencier du surnaturel qui pour sa part impliquerait des causes divines. Démocrite expliquait les rêves par la pénétration au travers des pores du rêveur des  images  qui sont continuellement émises par des objets, dont les personnes vivantes. Platon expliquait la divination par la  folie divine .

Aristote admet la précognition et suit Platon en l’attribuant à une capacité innée de l’âme, qu’elle s’exerce soit quand elle se retire du corps lors du sommeil, soit quand elle s’apprête à abandonner le corps à la mort. Les stoïciens développent la théorie des sympathies et du destin. Durant le Moyen Âge chrétien, le paranormal est lié aux démons, au diable. Paracelse avance des hypothèses multiples et embrouillées, dont celle de  lumière astrale .

Une fameuse querelle, en 1884, oppose deux médecins, Jean Martin Charcot, professeur à la Salpêtrière de Paris, à Hippolyte Bernheim, de Nancy. Bernheim tient l’hypnotisme pour une simple suggestion acceptée par le cerveau. Un grand théoricien paraît avec Frédéric W. Plusieurs savants, dont Olivier Costa de Beauregard lors du fameux colloque Science et conscience à Cordoue en 1979, cherchent du côté de la physique quantique. Pour les Témoins de Jéhovah, les phénomènes paranormaux sont liés à Satan et ses démons. Selon la quasi totalité de la communauté scientifique le paranormal relève du charlatanismes et de la pseudo-science.

Il s’agit d’abord des cosmogones et philosophes qui recréent et réorganisent l’univers au gré de leur imagination. X : Les phénomènes supranormaux dans l’Antiquité classique, trad. Renaud Marhic, Le guide critique de l’extraordinaire. Dean Radin, La Conscience invisible, Presses du Châtelet, 2000. Brosse un panorama des recherches scientifiques récentes qui démontreraient la réalité de certains phénomènes dits paranormaux. Lynne Mac Taggart, L’Univers informé, Ariane éditions, 2005.