Méthode acide-base (La) PDF

Cet article est une ébauche concernant les réactions chimiques. La méthode de Kjeldahl est une technique méthode acide-base (La) PDF détermination du taux d’azote dans un échantillon. Quand l’azote est sous forme organique, on procède d’abord à la minéralisation du composé pour passer à de l’azote minéral. La méthode de Kjeldahl, utilisée pour calculer le taux de protéines des produits alimentaires, a montré ses limites en 2008 quand le scandale de la mélamine a été découvert : ce dosage ne fait pas de distinction entre les différentes sources d’azote.


Pour lutter contre le surpoids, le vieillissement prématuré, le stress, les douleurs chroniques.
Voici la nouvelle méthode acide-base développée par le Dr Hervé Grosgogeat. Cette méthode a été élaborée à partir des recherches scientifiques les plus récentes. C’est une véritable révolution pour la nutrition. Alliant la médecine complémentaire et la médecine classique, cette troisième médecine repose sur le choix d’aliments spécifiques, le respect de notre équilibre émotionnel et des principes de détoxination.
En adoptant le style de vie acide-base, vous constaterez dès les premières semaines des résultats sur votre poids, votre santé et votre psychisme. Les bénéfices vont bien au-delà de la seule perte de poids. Retrouver son équilibre acide-base, c’est gagner un bien-être intérieur général, signe de regain de vitalité. La clé de ces bienfaits réside dans le maintien de l’équilibre optimal acide-base.
« À tous ceux qui souhaitent conserver ou améliorer leur forme, je recommande très vivement la lecture de ce livre tonique et optimiste, très documenté. »
Pr Christian Cabrol, membre de l’Académie nationale de médecine
« Équilibrer notre métabolisme acide-base est l’un des concepts les plus novateurs de la médecine nutritionnelle du xxie siècle et l’une des stratégies anti-âge les plus prometteuses. » Pr Jürgen Vormann, de l’Université de Munich
« Enfin un livre sur l’équilibre acide-base et la nutrition basée sur des études cliniques et des preuves scientifiques, écrit par un des leaders de la diététique acide-base. » Pr Lynda Frassetto, de la Faculté de médecine de San Francisco

Le docteur Hervé Grosgogeat, médecin nutritionniste, est diplômé en médecine complémentaire. Il enseigne la nutrition et l’équilibre acide-base à la faculté de médecine de Paris-XIII.
Il est également diplômé en biologie et médecine du sport, et en prévention cardio-vasculaire. Il est cofondateur de la Société française de recherche sur l’équilibre optimal acide-base.

En 1883, le chercheur danois Johan Kjeldahl, travaillant sur l’évolution de la teneur en protéine des céréales utilisées dans la fabrication de la bière, a mis au point une méthode pour déterminer l’azote organique. Son but est de dégrader la matière organique azotée sous la forme de sel d’ammonium. La 2e étape est la distillation de l’ammonium par l’ajout de soude : on cherche à transformer l’ammonium sous sa forme volatile, l’ammoniac. La soude est ajoutée en excès afin de changer le pH acide en un pH basique, ce qui a pour effet d’obtenir de l’ammoniac.

Les vapeurs d’ammoniac sont condensées au contact d’un réfrigérant. L’acide borique est un acide faible qui ne réagit pas avec l’ammoniac, il sert simplement de piège à ammoniac. L’excès d’acide est ensuite dosé a l’aide d’une solution étalonnée de base forte, en présence d’un indicateur coloré. Pour doser les protéines contenues dans un échantillon par la méthode de Kjeldahl, on procède d’abord à la minéralisation.