Mies Van Der Rohe : Meubles et intérieurs PDF

Timbre de la poste mies Van Der Rohe : Meubles et intérieurs PDF pour les 100 ans de Mies van der Rohe en 1986. Les plans et projets de Mies van der Rohe sont caractérisés par des formes claires et l’utilisation intensive du verre, de l’acier et du béton.


Mies van der Rohe commence par travailler dans l’entreprise familiale de tailleurs de pierre avant d’entrer dans le bureau d’architecture de Bruno Paul à Berlin de 1906 à 1908. Sous l’influence de ce dernier, Mies développe une approche de design basée sur des techniques de construction avancées et sur le classicisme prussien. De 1912 à 1914, il travaille comme architecte à Berlin puis, en 1914, il est appelé à servir sous les drapeaux du fait du déclenchement de la Première Guerre mondiale. Mies van der Rohe collabore avec le groupe Novembergruppe, dont il organise les expositions d’architecture jusqu’en 1925, et contribue au magazine G qui est lancé en juillet 1923. Directeur du Bauhaus de 1930 à 1933, il fait expulser par la police les étudiants communiste et négocie sans succès avec les nazis pour obtenir la réouverture du Bauhaus.

En 1933, son projet moderniste pour la Reichsbank n’est pas retenu. Il signe une déclaration de soutien à Hitler et adhère à la Chambre de la culture du Reich. De 1925 à son départ pour les États-Unis, Mies van der Rohe crée du mobilier avec sa compagne Lilly Reich. Il est conçu pour être en harmonie avec les espaces intérieurs que l’architecte propose. Une de ses chaises les plus connues est la Chaise Barcelone présentée au pavillon de l’Exposition internationale. Appartements 860 et 880 sur Lake Shore Drive à Chicago, construits entre 1949 et 1951. Devant la montée du nazisme en Allemagne, Mies s’exile.

En 1938, il émigre aux États-Unis. Directeur du Bauhaus, il a aussi gagné de nombreux concours pour différents projets architecturaux, bien que de 1907 à 1932 on ne compte à son actif que 13 édifices de dimensions réduites ayant été construits. Mies essaye de créer des espaces neutres, contemplatifs grâce à une architecture basée sur l’honnêteté des matériaux et l’intégrité structurale. Ses réalisations témoignent de l’intérêt prononcé qu’il porte au rapport intérieur-extérieur. L’espace extérieur est en effet considéré comme un prolongement de l’espace intérieur.

Son architecture est aussi marquée par la dissociation de l’enveloppe et de la structure. Il accepte ce poste à la condition qu’il puisse réaménager le campus de l’université. En 1958, il construit ce qui est considéré comme l’ultime expression de l’ International Style  en architecture : le Seagram Building à New York. C’est une large réalisation en verre, à laquelle Mies a adjoint une grande place, avec une fontaine en face de la structure, créant un espace ouvert sur la Park Avenue.