MISCELLANEES DE LA VIGNE ET DU VIN PDF

Après Judith Gautier en 1910, Colette est la deuxième femme élue, en 1945, membre de l’académie Goncourt, dont elle est la présidente entre 1949 et 1954. Adorée par sa mère comme un  joyau tout en or  au sein d’une nature fraternelle, elle MISCELLANEES DE LA VIGNE ET DU VIN PDF une éducation laïque. Sido, féministe et athée convaincue qui ne craint pas de troubler le curé de Saint-Sauveur avec son chien ou de lire Corneille caché dans un missel, lui apprend l’art de l’observation, notamment dans le jardin donnant sur la cour de la maison. La jeune Gabrielle lit très tôt les grands classiques et prend des leçons de français et de style auprès de son père, grand lecteur de journaux.


Gilles du Pontavice nous conte l’univers pittoresque du vin. Il nous écrit des histoires de vigne et de bouteilles, ponctuées de conseils… Un ouvrage qui distraira et réjouira les amateurs de bons vins. Des informations originales à picorer et à partager pour le plaisir de découvrir ou redécouvrir ce qui fait le charme de l’univers d’une bonne cave.

Adolescente, Gabrielle rencontre Henry Gauthier-Villars, séducteur compulsif surnommé  Willy , avec qui elle se marie le 15 mai 1893 à Châtillon-sur-Loing. Il introduit sa jeune femme dans les cercles littéraires et musicaux de la capitale où Gabrielle fait sensation avec l’accent rocailleux de sa Bourgogne natale. En 1895, il l’engage à écrire ses souvenirs d’école, puis les signe de son seul nom. Ainsi paraît, sous le pseudonyme  Willy , Claudine à l’école, bientôt suivi d’une série de Claudine : Claudine à Paris, Claudine en ménage, Claudine s’en va. Celle-ci, jalouse et frustrée, se libère de plus en plus de cette tutelle. Colette mime, en 1907, photographiée par Léopold-Émile Reutlinger. Vu le commis voyageur Willy bardé de jeux de mots et d’à-peu-près à rendre jaloux le plus exubérant rat-de-table d’hôtes.

En ce qui concerne Chéri, c’est un fantasme devenu réalité, puisque le livre publié en 1920 a été conçu en 1912, soit quelques années avant sa liaison avec Bertrand de Jouvenel. Le divorce d’avec Henry de Jouvenel sera prononcé en 1923. Comme elle le fera pour Willy dans Mes apprentissages, Colette se vengera de son ex-mari par un roman, Julie de Carneilhan. En juin 1919, Colette, directrice littéraire du journal Le Matin, contacte Léopold Marchand, figure marquante du théâtre entre les deux guerres, pour contribuer à une nouvelle rubrique dénommée Mille et un Matins. En 1921, Léopold Marchand collabore avec Colette à l’adaptation théâtrale de Chéri. Colette a publié dans La Jumelle noire l’ensemble des critiques littéraires qu’elle a écrites sur les pièces de Léopold Marchand. Mélomane avertie, Colette collabore avec Maurice Ravel entre 1919 et 1925 pour la fantaisie lyrique L’Enfant et les Sortilèges.

Elle rencontre son troisième mari, Maurice Goudeket, en accompagnant son amie Marguerite Moreno, chez Andrée Bloch-Levalois, au début de l’année 1925. Colette fréquente assidûment la Côte d’Azur. En 1945, Colette est élue à l’unanimité à l’académie Goncourt, dont elle devient présidente en 1949. Les Œuvres complètes de Colette sont publiées en quinze volumes par la maison d’édition Le Fleuron, créée par Maurice Goudeket.

En 1952 elle interprète son propre personnage dans le documentaire que lui consacre Yannick Bellon intitulé simplement Colette et qui est devenu un classique du genre, puisqu’il s’agit du seul film qu’elle interprète. Elle compte Jean Cocteau parmi ses voisins. Sur ses vieux jours, celui qu’elle surnomme  son meilleur ami , c’est-à-dire Maurice Goudeket, l’aide à supporter sa polyarthrite, qui ralentit durablement sa production à la fin des années 1940. Elle meurt le 3 août 1954 au 9, rue de Beaujolais. Sa réputation sulfureuse conduit au refus par l’Église catholique d’un enterrement religieux.