Parachutistes en Indochine PDF

L’Histoire du parachutisme militaire français a commencé lorsque l’armée française a constitué durant l’entre-deux-guerres des unités spécialisées de parachutistes. Parachutistes français à bord d’un Douglas C-47 Skytrain à parachutistes en Indochine PDF fin des années 1950. Parachutistes français de la Force multinationale de sécurité à Beyrouth avec un LRAC F1, 1er avril 1983. Membres du 2e bataillon étranger de parachutistes durant la guerre d’Indochine.


Quand les premiers parachutistes sont envoyés en Indochine, ils appartiennent à des unités d’élite, entraînées pour des actions spectaculaires qui doivent redonner à la France le prestige qu’elle a perdu après l’effondrement de 1940. Pourtant, ces combattants ne sont guère préparés à ce qui les attend : une guérilla sans merci qui préfigure le conflit algérien, en même temps qu’une guerre plus classique menée avec artillerie lourde et DCA. Équipés de bric et de broc, embarqués dans les coups les plus durs et les plus audacieux contre un ennemi redoutable, trop souvent employés à des tâches routinières et harassantes, ils payeront à cette première guerre de décolonisation un terrible tribut, lors des batailles de la RC 4, à Diên Biên Phu, puis pendant de longs mois de captivité dans les camps des Viêt-minh.

Au plus près des sources, Marie-Danielle Demélas décrit la vie de ces soldats et de leurs officiers au jour le jour, tout en analysant sans concessions les errements stratégiques dont ils furent à la fois les victimes et les principaux protagonistes.

Le descriptif du Brevet Militaire Parachutiste, celui qui concerne le plus grand nombre, est chargé de lyrisme :  » Le parachute te porte, les ailes du grand Saint Michel te supportent, l’étoile te guide. Les lauriers te rappellent la gloire des anciens, la couronne de chêne, la force qui caractérise les parachutistes. Collectif, Histoire des parachutistes français, Société de Production Littéraire, 1975. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 25 août 2018 à 00:45. 1er juillet 1948 : création du 1er BEP. 18 mars 1951 : nouvelle création du 1er BEP.

1er septembre 1955 : l’unité devient le 1er REP. 30 avril 1961 : dissolution définitive du 1er REP. Le 1er régiment étranger de parachutistes est né le 1er juillet 1948 à Khamisis, près de Sidi Bel Abbès, sous le nom de 1er bataillon étranger de parachutistes. Il embarque sur le Pasteur le 24 octobre à Mers el-Kébir et arrive en Indochine le 12 novembre à Hải Phòng. Il intègre en son sein la Compagnie Parachutiste du 3e REI du lieutenant Morin, qui a été l’Unité test pour la création des Légionnaires parachutistes, le 1er juin 1949.

Ses pertes sont de 21 officiers, 46 sous-officiers et 420 légionnaires dont le chef de corps, le chef de bataillon Segrétain. Seuls une trentaine de parachutistes parviennent à rejoindre les lignes françaises, parmi lesquels le capitaine Jeanpierre qui deviendra, plus tard en Algérie, le Chef de corps du 1er REP. Le 1er BEP est recréé le 18 mars 1951 à partir du reliquat du bataillon originel, regroupé provisoirement en une compagnie de marche au sein du 2e BEP, et de renforts venus du 3e BEP d’Afrique du Nord. Il embarque à Saïgon sur le Pasteur le 1er février 1955 et débarque à Mers el-Kébir le 24. Le 6 novembre 1956, le régiment débarque en Égypte à Port-Saïd et Port-Fouad dans le cadre de la crise du canal de Suez en tant qu’unité motorisée amphibie. Le 29 mai 1958, lors de l’opération  Taureau 3  dans la région de Bou-Amhdad, son Commandant, le lieutenant-colonel Pierre Paul Jeanpierre, est tué, son hélicoptère étant abattu par les rebelles.

Son successeur, le colonel Brothier reprend le commandement le 17 juin 1958 avec comme mission de sécuriser l’Algérie. Alger d’avril 1961, le régiment est commandé par intérim par le commandant Hélie Denoix de Saint-Marc, le lieutenant-colonel Guiraud étant en permission. Le commandant de Saint-Marc engage le Régiment au côté des autres Régiments putschistes, et c’est lui qui donne le coup d’envoi , le 21 avril 1961 dans la soirée, en marchant de Zéralda sur Alger. Le Régiment occupe le Gouvernement Général et l’immeuble de la Radio-Télévision.