Paradis fiscaux et souveraineté criminelle PDF

Collège international de philosophie à Paris. Il est régulièrement invité comme spécialiste à des émissions pour paradis fiscaux et souveraineté criminelle PDF d’affaires publiques ou d’actualités. Cette dénonciation rejoint celle de diverses ONG, notamment KAIROS.


Un renversement de perspective : les paradis fiscaux ne sont nullement un ailleurs de la finance, où fuiraient des capitaux alimentant des économies parallèles et marginales. Ce ne sont pas des bas de laine offshore, mais des entités souveraines, des repaires criminels où se concentre la moitié du stock mondial d’argent. Criminels, les paradis fiscaux le sont au sens strict : l’argent accumulé est au service des clans mafieux, des cartels de la drogue, des trafiquants d’armes, de ceux qui s’enrichissent par le pillage des pays pauvres. Mais en outre (surtout ?), les Etats dits  » de droit  » sont largement soumis aux manoeuvres des paradis fiscaux : financement des partis politiques, contrôle des investissements, corruption des dirigeants. Il en résulte que la  » lutte contre les paradis fiscaux  » est une comédie : listes noires devenant grises, règles de bonne pratique soumises au bon vouloir des acteurs offshore, secret bancaire bien protégé.  » Affamer l’Etat « de droit ». Caricaturer le fisc. Organiser offshore la prédation économique du Nord et encore plus aisément du Sud. Corrompre les dictatures du Sud et financer les campagnes électorales du Nord. Déréglementer le peu de mesures publiques qui tiennent. Tel est le programme de l’époque.  » Tels sont les sinistres effets des paradis offshore.

ONU, dépositions faites auprès d’assemblées législatives, rapports d’ONG, livres, documentaires, etc. L’ouvrage est retiré de la circulation. Comme ils l’ont fait dans l’introduction du livre, l’auteur et les chercheurs de Noir Canada ont réitéré la nécessité d’en appeler à la création, au Canada, d’une commission indépendante enquêtant sur la présence controversée d’intérêts miniers canadiens à l’étranger. De quoi Total est-elle la somme ?

Le totalitarisme pervers : d’une multinationale au pouvoir, Rue de l’échiquier, 2017, 128 p. Paradis sous terre : comment le Canada est devenu une plaque tournante pour l’industrie minière mondiale, Alain Deneault, Rue de l’échiquier – 1cosociété, 2012. Le Monde diplomatique, septembre 2013, L’industrie minière reine du Canada. Huffington Post, 8 février 2013, Jean Philippe Angers,  Un documentaire suit Alain Deneault dans la saga judiciaire de Noir Canada . Affaire Noir Canada : Écosociété et Barrick Gold règlent à l’amiable , Radio Canada, 19 octobre 2011. Canoë, 19 octobre 2010,  Noir Canada toujours publié, mais sur le web .

Voir l’entrée Poursuite stratégique contre la mobilisation publique. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 27 janvier 2019 à 06:40. Ce blog veut être celui de la liberté de la parole et de la confrontation des idées. Je me propose d’évoquer à chaud et succinctement, un fait d’actualité, une déclaration intéressante, ou un événement appelant un éclairage, une remarque. Je m’autorise à être subjectif, anecdotique, rapide.

Il est loisible de débattre à partir de ces thèmes et sujets, ou d’autres que les lecteurs peuvent choisir. Car ce blog a pour objectif d’être un lieu d’échanges. C’est mardi que le gouvernement devrait lever ses doutes sur le prélèvement de l’impôt à la source. Quel que soit le choix définitif, cette réforme, mise en chantier par François Hollande, n’a rien d’urgent. Le possible abandon du projet ne serait qu’un recul de plus dans le parcours du chef de l’Etat. Pour avoir fait de l’économie la pierre angulaire de son mandat, le chef de l’Etat oblige à le juger à l’aune de ces résultats-là. Or, pour l’instant en tout cas, les bilans ne sont pas bons.

Donald Trump, en comparaison, insuffle à son pays des performances spectaculaires. Le problème qui se pose désormais à Macron est celui de sa crédibilité dans son expertise d’ancien énarque et ancien banquier, conseillé par le gratin des affaires. Benalla ne fait pas de tempête dans un verre d’eau car le parquet fait tout pour minimiser ses infractions , qui mériteraient au moins 5 ans de prison et une forte amende. Benalla, qu’est ce que tu as fait du coffre? Emelien qui a récupéré les enregistrements ? Mais pour ceux qui préfèrent les leurres , on peut aussi parler du prochain remaniement de l’après Hulot. Les classes moyennes et en particulier les propriétaires vont payer pour les autres.

A Nice, Estrosi a introduit une nouvelle taxe foncière métropolitaine. La baisse puisse la suppression de la taxe d’habitation va scinder le pays entre ceux qui payent et ceux qui usent et abusent. Dans ce pays, au lieu de rassembler, on divise. S’il n’y avait rien d’urgent, on ne voit pas pourquoi ce serait un recul de la reporter d’un an. Ce n’était pas primordial mais au vu des critiques qui perdurent sur certains réseaux, qu’aurait-on entendu s’il s’était enferré sur cette réforme. Dans la réforme du code du travail, les routiers en colère avaient réussi à maintenir les accords de branche. Devant l’opposition de la gauche, les biens mobiliers avaient été retirés de l’exonération de l’impôt sur la fortune.

Quand on vous dit que les Gaulois sont réfractaires aux réformes. Mieux vaut avancer d’un mètre que de se casser la figure en voulant absolument sauter les deux mètres. Le projet de sélection à l’université a été largement amoindri. Je ne suis pas sûr que ceux qui ont passé des journées entières dans les commissions de sélection soient du même avis. Il y avait autant d’inconvénients à faire ou à stopper ce projet. Au moins, l’affaire est tranchée ce que depuis des années n’avait su ou voulu faire aucun des gouvernements précédents.

La réforme constitutionnelle a été renvoyée à plus tard. Ce sont les oppositions qui ne voulaient pas de cette réforme, de la France Insoumise aux LR, qui se sont, de manière politicienne, emparées de l’affaire Benalla pour empêcher le débat parlementaire sur le sujet. Un sort semblable plane sur le dispendieux service civique obligatoire. Si vous le jugez dispendieux, donc inutile, vous devriez vous réjouir s’il ne se faisait pas. C’est si vrai que le président se garde d’engager la seule vraie réforme dont dépendent toutes les autres : celle de l’Etat dépensier et surendetté. Tout le monde veut que l’État dépense moins mais à condition que les coupes budgétaires ce soient pour les voisins.