Réflexions sur la vie intérieure PDF

En réflexions sur la vie intérieure PDF sens premier, l’apophtegme est une proposition claire et concise qui résume en très peu de mots une pensée de grande portée en ce qui concerne la voie à suivre pour conduire sa vie extérieure ou intérieure. Une telle proposition est ainsi non seulement facile à mémoriser mais aussi digne de mémoire.


On a attribué quantité de maximes notoires aux Sept sages de la Grèce Antique. Le philologue Bruno Snell estime que ces hommes étaient surtout reconnus pour leur enseignement oral. La plupart des hommes sont mauvais. La modération est le plus grand bien.

En tant que maximes, ces apophtegmes sont les prémisses majeures des syllogismes qui en droit permettent au quotidien à l’homme cultivé de conduire raisonnablement son existence, c’est-à-dire de faire la part du bien et du mal en toutes circonstances. Il ne faut pas confondre l’apophtegme et l’aphorisme bien que les deux cherchent également à dire de grandes choses en peu de mots. Héraclite n’est pas un apophtegme car son sens demande explication pour être bien comprise et elle est d’ordre ontologique voire épistémologique et non moral ou spirituel. Par la suite, le sens du terme d’apophtegme s’élargit quelque peu avec les Apophtegmes des Pères du désert, il ne s’agit plus seulement de brèves sentences inspirées mais cela peut concerner aussi de courtes anecdotes propices à la méditation et à la réflexion sur le chemin conduisant au divin. Plus récemment, le sens du terme s’est encore élargi, pour devenir par ironie beaucoup plus péjoratif, cela devient en effet une parole creuse qui n’a qu’une fausse apparence de sagesse. Ainsi Victor Hugo écrit dans Quatre-vingt-treize que  Georgette ne faisait pas de phrases.