Revue française de science politique, vol.54, tome 2, avril 2004 PDF

Marcel Mauss naît en 1872 dans la ville d’Épinal. En 1895, Marcel Mauss obtient l’agrégation de philosophie, qu’il a préparée à Bordeaux, où revue française de science politique, vol.54, tome 2, avril 2004 PDF a rejoint en 1890 Durkheim, qui y enseigne cette discipline.


En 1901, il rejoint l’équipe de L’Année sociologique, revue biennale créée par Émile Durkheim. Celui-ci décédera en 1917 et Mauss se verra échoir du travail de publication posthume de son oncle. Il a connu deux Guerres mondiales et a été un militant socialiste fidèle à ses convictions, ayant pris position en faveur du capitaine dans l’Affaire Dreyfus, se rapprochant à cette occasion de Jean Jaurès. Envoi autographe de Marcel Mauss à Georges Dumas conservé à la Bibliothèque de sciences humaines et sociales Paris Descartes-CNRS. Sa thèse sur la prière reste inachevée.

Il veut saisir les réalités dans leur totalité et pour cela élabore le concept novateur de  fait social total , qui connaîtra un vif succès d’intérêt et d’usage en sciences sociales. Marcel Mauss veut aussi appréhender l’être humain dans sa réalité concrète : physiologique, psychologique et sociologique. Méthode : il est partisan d’une division du travail entre celui qui collecte les faits — tâche qu’il assigne à l’ethnographe — et celui qui les interprète pour les rendre intelligibles. Il faut des sociologues et des ethnographes. Marcel Mauss a très peu pratiqué les études de terrain, à une période où cette méthode qui s’impose progressivement dans le monde anglo-saxon, notamment sous l’influence de Malinowski, restait marginale, en particulier en France. Elles concernent son travail de sociologue, mais aussi son exploration de l’ethnographie et de l’histoire des religions, de l’Economie et de l’innovation sociale. La religion et les origines du droit pénal d’après un livre récent , la Revue de l’histoire des religions, no 34, 1896, pp.