Sunnites et Chiites : La naissance de l’empire islamique PDF

Empire ottoman, État puissant, multiethnique et multiconfessionnel. Première Guerre mondiale, donnent naissance à la Turquie moderne, laïque. Il obtint un soutien important de la population et de l’armée. Le gouvernement sunnites et Chiites : La naissance de l’empire islamique PDF conduit par Mustafa Kemal tenta de récupérer une partie des territoires cédés par le traité de Sèvres.


Voici l’histoire des premiers musulmans et des débuts de l’Islam. Parmi les descendants du Prophète, son gendre ‘Ali périt poignardé à Koûfa, puis son petit-fils Husayn mourut en martyr à Karbala. Ainsi s’éteignit la lignée de ses héritiers directs et naquit le chiisme, hostile à tout autre pouvoir que celui des imams. Peut-être ces événements seraient-ils demeurés obscurs si un homme, Mu’àwiya, rival de’Ali et homme d’Etat de génie, n’avait fondé une dynastie, conquis un territoire allant de Poitiers aux marches de la Chine et institué l’un des plus vastes empires de l’histoire. Le mouvement lancé par Mahomet, porté par un imam modèle et par un homme d’Etat, s’était imposé au monde en moins d’un siècle.

Finalement, le sultanat est aboli le 1er novembre 1922. Enfin, clef de voûte du processus initié par Mustafa Kemal, 29 octobre 1923, la république de Turquie est proclamée : il est aussitôt élu président. Mustafa Kemal avait appartenu au mouvement des Jeunes-Turcs. Il avait l’ambition de modeler une civilisation turque moderne, souhaitant pour cela la  Révolution à toute vapeur . Le problème est pour eux de localiser la mère patrie, puisque l’on trouve des Turcs de la Serbie à la Sibérie orientale.

Ils y sont aidés par de nombreux conseillers étrangers. En politique étrangère, Atatürk tient fermement au principe de neutralité. Dès la révolution de 1908, les femmes émergent sur la scène politique. La Turquie kémaliste se veut résolument laïque. Le califat est abandonné le 3 mars 1924.

Le calendrier grégorien est adopté, et le dimanche devient le jour de repos hebdomadaire. Empire ottoman, le régime kémaliste adopte, en 1926, un code civil inspiré du code suisse, un code pénal inspiré du code italien, et un code commercial inspiré du code allemand. Ce mouvement laïc sera surtout efficace dans les grandes villes de l’Ouest du pays. En 1925, 1930 et 1937, des révoltes kurdes sont sévèrement réprimées.

Le souhait du gouvernement kémaliste était d’avoir une Turquie homogène ethniquement et religieusement, car il voyait l’addition de différentes nationalités en Turquie comme une faiblesse, dont se serviraient les Britanniques pour diviser et détruire la Turquie. Mais les Kurdes acceptaient mal d’obéir au gouvernement d’Ankara qui décida de mettre fin à leur mode de vie patriarcal, féodal et religieux. Ils se trouvaient dans un état de tension voire d’insurrection incessante de 1921 à 1926. Une grande révolte kurde menée par le Cheikh Saïd éclate en 1924.