Tonton Emile PDF

La pyramide du Louvre, perspective sur la cour Napoléon. La pyramide du Louvre est une pyramide constituée de verre et de métal, située au milieu de la cour Napoléon tonton Emile PDF musée du Louvre à Paris. Elle abrite l’entrée principale du musée.


Commandée par François Mitterrand en 1983, la pyramide a été conçue par l’architecte sino-américain Ieoh Ming Pei. Le 24 septembre 1981, le président de la République François Mitterrand annonce lors d’une conférence de presse son intention d’installer le musée du Louvre dans la totalité du palais, une partie étant alors occupée par le ministère des Finances. Bernard François Balzac et édité en 1809. Marcel Herfray, commissaire du gouvernement et attaché principal de l’administration centrale, est le directeur juridique de l’opération.

La pyramide du Louvre est construite entre 1985 et 1989. Comparaison des profils approximatifs de monuments notables de forme pyramidale ou presque pyramidale. L’annonce officielle du projet a lieu lors de l’audition de M. Pei le 23 janvier 1984 devant la Commission nationale des monuments historiques, dont il ressort décontenancé face à la perplexité des membres de la Commission. Nombreux sont ceux qui trouvent que cet édifice futuriste est d’un style international. Certains le qualifient de  passe-partout  et hors du contexte classique du Louvre.

Cependant, la pyramide ne coupe pas la perspective de l’Axe historique, puisque cet axe ne débute pas à la cour carrée, mais à la statue équestre de Louis XIV, située dans la cour Napoléon. Le projet originel prévoyait d’ériger une statue sur le pilier central, au cœur de la pyramide. Vue nocturne sur la grande pyramide et la petite, à gauche. La pyramide n’est pas placée sur l’axe historique de Paris. Mais la « grande pyramide » n’est pas seule : elle est en effet entourée de trois répliques plus petites constituant des puits de lumière et d’une cinquième pyramide, inversée, construite sous le Carrousel du Louvre. Elle est constituée d’une structure d’acier de 95 tonnes et d’un châssis en aluminium de 105 tonnes. 70 triangles de verre dont le vitrage a une épaisseur de 21 mm.

Sa surface à la base est de 1 254 m2, la largeur de son carré de 35,42 mètres. Elle mesure 21,64 mètres de hauteur tandis que les trois répliques, entourant la pyramide principale bordée de bassins d’eau triangulaires, n’en font que cinq. Article détaillé : Pyramide inversée du Louvre. La Pyramide inversée du Louvre est construite dans la même logique constructive mais avec seulement 7 triangles à la base de chaque face. Elle est constituée de 84 losanges et 28 triangles.

Cette pyramide inversée ne pouvant pas être directement au contact de l’extérieur car l’eau s’y accumulerait, elle est recouverte par une surface vitrée du même type presque plane, cachée au niveau du sol naturel par les haies au centre de la place du Carrousel. L’architecte a eu pour exigence que le verre qui compose les facettes de la construction soit le plus transparent possible. Or à l’époque cela représentait un défi technique qui restait à réaliser. Les principaux responsables de cette absorption de lumière sont les métaux lourds qui s’incorporent à la matière première au cours de la fonte du verre. C’est pourquoi il était très difficile de répondre aux exigences de l’architecte et de livrer un verre le plus incolore possible malgré les 2,1 cm d’épaisseur des plaques.

L’entreprise française de verrerie qui a remporté le marché a opté pour la fourniture d’un type de verre qui ne soit pas sensible à cet effet. La pyramide comporte 673 panneaux de verre, nombre suffisamment proche de 666 pour nourrir les interprétations ésotériques. Avec quelques calculs et sur la base d’une photographie de la face de l’édifice comportant l’entrée, il est cependant aisé de confirmer le compte de 673 plaques. Le comptage du nombre de plaques le long d’une arête liée au sommet de la pyramide nous donne 18 plaques. Multiplié par 4 faces, cela donne 684 plaques. Cette ouverture est divisible en trois rangées horizontale.