Toponymie provençale PDF

Le santon est un des symboles de toponymie provençale PDF Provence. La Provence doit son nom à l’époque romaine : première conquête de la Gaule transalpine entre 58 et 51 av.


Alpilles, Antibes, l’Argens, la Camargue et la Crau, le Comtat venaissin, l’Estaque, Eze, Fréjus, la Nerthe, Oppède, le Pas des Lanciers, les Plans de Provence (Canjuers, Caussols, Cuques), la Sorgue, Vauvenargues ou Vence… Autant de communes, de lieux-dits, de rivières ou de pays aux noms souvent étonnants, parfois énigmatiques. La toponymie – qui utilise les apports de la linguistique, de la géographie et de l’histoire – est une discipline passionnante, mais délicate. Les racines des noms de hauteurs, des villages ou des hameaux vont chercher si loin dans le passé ! Parmi les pays d’oc, largement réveillés par Mistral et le Félibrige à partir du XXe siècle, la Provence couvre un espace de chaînon montagneux, de collines et de plaines souvent de belle ampleur. Ses noms de lieux reflètent l’ancienne occupation du sol par les hommes, parfois depuis la plus lointaine Antiquité, et évoquent des paysages végétaux ou agraires qui ont pu être récemment bouleversés. Ils témoignent, à leur façon, des mutations de cet espace profondément humanisé.

Au Moyen Âge, la Provence englobe ainsi les Alpes du Sud jusqu’aux affluents de rive gauche du Var inclus. Maison de Savoie en 1388 sous l’appellation des Terres-Neuves de Provence. Cette acquisition savoyarde au détriment de la Provence donne naissance de 1526 à 1860 à la division administrative du comté de Nice. Le sud de la Drôme, bien qu’historiquement partie du Dauphiné, est appelé Drôme provençale. Tous ces villages se réclament de la Provence, avec des bases historiques réelles. L’ouest de la région est marqué par la plaine de la Crau et la Camargue, formée par le delta du Rhône, qui constituent les seuls véritables espaces plats de la région provençale. Parmi les cours d’eau qui traversent la Provence, le plus important est le Rhône qui forme frontière occidentale de la région.

Le Rhône a le second débit de tous les fleuves s’écoulant en Méditerranée, après le Nil. Se jetant dans une mer sans marée, le fleuve a formé un delta. Hautes-Alpes, près de la frontière italienne. Il est particulièrement réputé pour ses gorges. Argens traverse le département du Var de Seillons Source d’Argens à Fréjus, où il se déverse en Méditerranée. La Provence est une région au climat méditerranéen avec des étés chauds et secs.

Dans sa partie centrale et méditerranéenne la végétation de la Provence est du type garrigue, la sécheresse d’été la rendant particulièrement vulnérable aux incendies. En revanche dans sa partie la plus orientale et la plus alpine, elle devient plus verdoyante et humide. Le tableau suivant indique les différentes vitesses du mistral enregistrées par les stations d’Orange et Carpentras-Serres dans le sud de la vallée du Rhône et sa fréquence au cours de l’année 2006. Article détaillé : Histoire de la Provence.