Usain Bolt, roi du sprint ! PDF

Asafa Powell lors des Jeux usain Bolt, roi du sprint ! PDF de Rio en 2016. Il remporte ses titres en relais avec ses compatriotes Nesta Carter, Michael Frater, Steve Mullings et Usain Bolt. Il perd ce record au profit d’Usain Bolt en 2008. 400 m, établit le 28 Février 2009 à Sydney.


Avec ce livre on découvre comment Usain Bolt est devenu le roi du sprint aux Jeux Olympiques de Pékin, en Août 2008. Il a gagné 3 médailles d’or et battu 3 records du monde, au 100 mètres, au 200 mètres et au relais 4 x 100 mètres, devenant ainsi l’homme le plus rapide du monde ! La concurrence était pourtant relevée. En août 2009, seulement un an après, aux championnats du monde d’athlétisme de Berlin, il a réitéré ses exploits en remportant la médaille d’or du 100, du 200 mètres et du relais 4 x 100 mètres. Certains ont pu croire qu’il avait atteint la limite humaine au 100 mètres lorsqu’il a réalisé 9 secondes 96 centièmes à Pékin, mais à Berlin, il est descendu à 9 secondes 58 centièmes et ce n’est pas terminé… son entraîneur croit qu’il peut faire mieux. Son but était de devenir une légende du sport… Cequi fut fait aux jeux olympiques de Londres en 2012 (voir livre : Usain Bolt, la légende du sprint ! Editions BoD ). Ce livre : « Usain Bolt, roi du sprint » retrace donc, la période importante de la carrière de ce sprinter au niveau mondial, son cheminement, son environnement… En lisant ce récit, on se rendra compte de ce que représentent ces épreuves sportives de haut niveau ! On découvrira qu’il est déjà un athlète de légende qui marque l’histoire huimaine. Fasciné par cet athlète exceptionnel, Henri Rojas, a voulu le situer dans l’histoire, le célébrer et montrer comment il est devenu le meilleur sprinter, l’homme le plus rapide du monde, en peu de temps…

Asafa Powell est le quatrième meilleur performeur mondial de tous les temps sur 100 m derrière son grand rival Américain Tyson Gay et ses compatriotes Yohan Blake et Usain Bolt. Il est considéré comme le meilleur sprinter sur la phase d’accélération, déterminante sur une si courte distance. En mai 2003, Powell remporte le titre de champion de Jamaïque du 100 m. Powell attira les projecteurs du monde de l’athlétisme sur lui au cours des championnats du monde 2003, lorsqu’il eut le malheur d’être l’autre athlète disqualifié pour un faux départ d’un quart de finale.

Il aida l’équipe jamaïcaine à se qualifier pour la finale, enregistrant le second meilleur temps avec ses camarades. Il prend part aux Jeux olympiques d’Athènes. Justin Gatlin, le Portugais Francis Obikwelu, Maurice Greene et Shawn Crawford. Il remporte cinq meetings IAAF dont le 200 m lors de l’étape berlinoise de la Golden League le 12 septembre. 9 juin à Ostrava sur une piste détrempée. Il réalise cette performance lors de la réunion d’Athènes qui compte pour le Super Grand Prix sur une piste réputée très rapide.